dimanche 30 décembre 2007

Koh Chang


Si on me cherche, je suis a Koh Chang (l'ile elephant) pour les fetes.


Retour le 2.

mardi 25 décembre 2007

Apollo 2008


"Grâce à l'Internet, plus besoin d'essayer d'arriver à pied par la Chine !", "C'est un petit pas pour Bart, mais un grand pas pour la Boite à Clics !". C'est avec ces déclarations que Bart (visiblement inspiré), a commenté les premiers pas de la boite à clics - Asia en Chine. Un démarrage modeste, puisqu'il s'agit du lancement annoncé, courant Janvier 2008, de l'équivalent du site de petites annonces lancé cette année sur le marché Thailandais, mais adapté cette fois-ci au marché Chinois. Un site visant donc à la fois les Chinois et les étrangers vivant en Chine. Une bonne façon de tester l'Internet Chinois sans prendre trop de risques stratégiques, ni financiers. Attention les Chinois : en 2008, Bart débarque !


La Gazette de l'Internet au Pays de La Cité Interdite aux Starbucks

lundi 24 décembre 2007

Oui, bon, ok, et maintenant alors quoi ?


Ce dimanche, donc, alors que j'étais cloîtré dans ma chambre, malade comme un chien (oh, une angine simplement, mais une belle !), les Thailandais sont allés voter.


Et en masse. Autour de 70% de participation. Le quotidien The Nation publiait même dans ses pages la photo des membres d'une tribu sauvage et nomade venu accomplir leur devoir civique (ces 2 mots me semblant un peu incongrus pour des gens qui vivent sans eau courante, ni électricité, ni sécurité sociale, ni transports en commun...).

Bref, comme attendu, c'est le PPP (Parti Populaire), nouvelle formation politique des alliés de l'ancien Premier Ministre Thaksin, qui l'a emporté, devant le parti Démocrate.

Nous voilà donc revenu un an en arrière ! Oh, pas tout à fait, car le coup n'a pas vraiment freiné la Thailande, ni sur le plan économique (toujours en croissance, baht en hausse), ni sur le plan touristique (toujours en hausse), ni sur le plan immobilier (hallucinant). Peut-être sur le plan social, mais on était déjà au ralenti...

Personnellement, même si je ne maîtrise vraiment pas bien le sujet, j'aurais préféré que ce soit le parti Démocrate qui l'emporte. Et ce pour plusieurs raisons :
- Thaksin et ses alliés ont une image de corruption qui visiblement n'est pas usurpée. Il aurait été intéressant de voir ce qu'un autre parti pouvait proposer ;
- Cette victoire constitue un véritable pied de nez du PPP aux militaires. Ca sonne comme une revanche, et je n'ai franchement pas envie de voir la belle !
- Les classes moyennes de Bangkok ont vôté en majorité pour le parti Démocrate. Le PPP doit sa victoire aux électeurs des provinces pauvres et reculées. J'ai tendance à penser que les premiers ont plus vôté en connaissance de cause, tandis que les derniers ont pu aller jusqu'à se laisser acheter, pratique courante dans le pays.

Mais bon, maintenant c'est fait. Wait and see. Celui qui doit être content évidemment c'est Thaksin, non seulement pour la victoire, mais aussi pour la perspective de pouvoir rentrer enfin à la maison, pour celui qui depuis un an n'a plus, comme E.T. l'extra-terrestre, qu'une seule idée en tête : "Go Home!"

vendredi 21 décembre 2007

Fin d'année


On sent que cette fin de semaine est aussi, pour le business, la fin de l'année. Le peu d'emails qu'on reçoit sont des "Meilleurs Voeux !" et autres "Bonne Année 2008 !".

Vu

Remarque, pour la boite à clics - Asia aussi c'est les vacances. Pour mes employés en tous cas. Jusqu'au 2 Janvier. Et même moi, je vais tourner au ralenti. Sauf qu'il y a de la compta en retard, et les sites web dont il faut s'occuper.

Pour bien commencer les vacances, je me suis rechoppé une angine. Je sais pas si c'est la pollution ou la clim ou les 2, mais preuve est faite que même par 30°c on peut se taper régulièrement des angines.

La gorge qui râcle et le nez qui coule, c'est aussi un peu ça Noël ! :)

mercredi 19 décembre 2007

CA de Novembre


Le CA de Novembre est correct, mais on est sur une pente descendante sur les trois derniers mois, et si on est encore en lice pour réaliser le même CA que l'année dernière (ce qui serait une chose remarquable, compte tenu du temps perdu cette année avec la nouvelle boite), l'inquiétude est pour l'année prochaine.

La courbe descend ici aussi

Mais bon, on est sur une phase de recrutement de nouveaux clients qui pourrait porter ses fruits + le nouveau business avec la nouvelle boite.

La bonne chose c'est que la marge est un peu remontée (toujours en dessous des 30% quand même) et qu'on a quand même pas mal compensé la baisse de CA des 2 clients principaux.

Voyons ce que nous réserve Décembre...

dimanche 16 décembre 2007

Don't drink and vote

Boire ou voter, il faut choisir !

D'ailleurs le gouvernement Thailandais a choisit pour son peuple. Interdiction de vente d'alcool dans tout le pays ce week-end et le week-end prochain !

Voilà une photo qui traine sur le web (ici) et qui va bien pour mon sujet du jour. Désolé Madame ;)

Les élections sont le week-end prochain, mais pour des raisons que je ne connais pas exactement, de nombreux électeurs ne pourront pas voter le week-end prochain et votent donc ce week-end.

Du coup, depuis vendredi soir et jusqu'à ce soir, la vente d'alcool est interdite dans tout le pays, dans les magasins, les bars, les restaurants, les boites de nuit... partout ! Et re-belote le week-end prochain !!!

Consternation bien sûr dans l'hôtellerie et la restauration où ça représente un sérieux manque à gagner et même un frein pour les sorties nocturnes (les gens préfèrent rester chez eux et "vivre sur leurs réserves"). D'autant que ça a été annoncé à la dernière minute.

Les grands hôtels ont cru un instant qu'ils seraient épargnés. Quedal. J'étais vendredi soir au Sheraton Grande Shukhumvit (oui c'est un des avantages de Bangkok, on peut boire un coup et manger un morceau dans certains restos ou clubs des plus grands hôtels de la ville pour le prix d'un menu de base à l'Hippopotamus de la place de Clichy... Mais sans les frites à volonté !). Et ben c'était coktail sans alcool pour tout le monde ! Et le désarroi du tenancier.

Un des problèmes de la Thailande, ça : on ne responsabilise pas les gens, on les infantilise... On voit ce que ça donne.

Cela dit, vivement qu'ils interdisent de fumer pendant 3 jours, que je puisse m'arrêter à nouveau :)

jeudi 13 décembre 2007

brosseadomicile.com



A Bangkok aussi maintenant ils font la livraison de brosses à dents à domicile !

Ils ont toutes les tailles et tous les modèles, et plein de couleurs. En plus avec, ils te livrent un tube de dentifrice d'un litre et demi !!! :)

Cliquez sur les photos pour agrandir et choisir votre modèle !

mercredi 12 décembre 2007

Les enfants n'ont pas d'imagination...


Encore une BD de Boulet qui m'a bien fait marrer, mais comme en plus j'ai un neveu et une nièce qui s'appellent Mattéo et Manon, je voulais partager la chute de cette histoire avec ceux qui les connaissent :)

lundi 10 décembre 2007

La boite à clics - Asia : le bilan 2007

La première année fiscale de la boite à clics - Asia s'est terminée le 30 novembre 2007, après un peu plus de 11 mois d'activité. L'occasion de dresser un premier bilan (en attendant le bilan officiel).

Métaphore (image ici)

- Sur le plan financier : c'est un gouffre ! Une grosse perte pour cloturer cette première année. Cela dit il faut relativiser, car, premièrement il fallait s'y attendre, vu qu'on partait de rien. Deuxièmement, la boite à clics - Asia travaillant quasiment uniquement en sous-traitance pour la boite à clics, le Chiffre d'Affaires et le résultat ne veulent pas dire grand chose. Ce qui compte, c'est plus le résultat du "groupe", consolidé officieusement sur le bilan de la boite à clics.

- Sur le plan de l'organisation : j'ai l'impression après un an de revenir aux premiers mois, avec un seul employé, pas vraiment de client, une nouvelle répartition capitalistique et un besoin sérieux de restructuration ou réorganisation (= définir les priorités et embaucher en fonction). Mais ce n'est pas vrai en fait, car cette année a été riche en expériences et j'ai beaucoup appris sur tout les plans : fiscalité, social, ressources humaines, comptabilité, facturation, ventes... Disons qu'il sera plus simple à l'avenir de s'organiser et d'être rapidement efficace. Aujourd'hui on a les locaux, on a le site Web, on a les ressources (réseau de Freelance, plateforme de pub, nos sites web, etc.) et on commence à avoir le savoir-faire.

Pourtant l'eau n'est pas loin... (image )

- Sur le plan stratégique : la boite à clics - Asia cherche toujours un peu sa voie, et doit maintenant trouver ses propres débouchés, ses propres clients, pour être rentable et autonome. En fait c'est un peu comme si pendant un an on avait construit un bateau, et que maintenant qu'il est prêt, on n'a pas les outils pour le mettre à l'eau. Il faut donc trouver 1 ou 2 marins et surtout attendre que la marée monte pour commencer le voyage. Reste à savoir si et quand la marée va monter. Idéalement, il vaudrait mieux carrément aller chercher de l'eau nous même ! :) C'est d'ailleurs ce qu'on va faire. Concrètement ça veut dire que je vais recruter un ou 2 profils commerciaux pour aller chercher des clients et générer du CA.


Vous allez me dire : "vaudrait mieux acheter une remorque !". Oui mais voilà, on n'a pas les moyens ! Z'êtes marrants, vous !

samedi 8 décembre 2007

Taxe pro


Plus encore que l'Urssaf, la CIPAV ou la sécu, la taxe pro c'est le truc que j'aime pas payer, car on sait même pas où ça va et à quoi ça sert. Ou si peu.

Vu ici

Vraiment l'impression de foutre du pognon en l'air...

647 euros pour 2007. C'est pas ma plus grosse dépense, mais ça fait mal quand même.

Enfin bon... on n'y échappe pas... D'ailleurs j'ai bien aimé la phrase de mon comptable dans l'email au sujet de cette taxe : "Après vérification, aucune anomalie ou incohérence n’a été relevée et ni les dégrèvements, ni les allégements prévus par la législation en vigueur, ne vous sont applicables."

Je crois que c'est clair :)

jeudi 6 décembre 2007

Facebook, suite (et fin)

Suite de ma désinscription chez Facebook. C'est fait.

Après avoir rempli les conditions, j'ai renvoyé un second email au support Facebook et ai reçu cette réponse :

"We have permanently deleted your account per your request. Please note, deletion is irreversible. Let me know if you have any other questions or concerns. "

J'ai bien noté que c'était irréversible (gasp !). C'est bon, je ne suis plus du tout Facebook.

Moralité : j'ai sauvé la Face, mais j'ai perdu le Book...

mercredi 5 décembre 2007

Joyeux Anniversaire et la Démocratie

2 événements très importants en Thailande, pour ce mois de décembre : l'Anniversaire du Roi le 5 (aujourd'hui donc) et les élections le 23.

L'anniversaire du Roi, évément capital pour toute la nation Thailandaise. Il fête cette année ses 80 ans. L'année dernière il fêtait ses 60 ans de règne (et ses 79 ans bien sûr, ce qui nous permet de compter facilement qu'il est monté sur le trône à 19 ans !).

C'est évidemment un jour férié, mais pas pour tout le monde. D'ailleurs moi j'ai proposé à mes employés qui le souhaitaient de travailler pendant certains jours fériés dont celui-là pour pouvoir bénéficier de la semaine entre Noêl et Jour de l'An.

Ceux qui quittent la boite ont finalement pris leur journée, mais celui qui reste a travaillé, ainsi que mon Français. Et moi et moi et moi.


Les élections, événement capital pour l'avenir de la nation Thailandaise (qui est toujours sous un régime militaire, depuis le Coup d'Etat d'Octobre 2006), ça sera donc le 23 décembre, qui est un dimanche.

A noter que (c'est devenu systématique), le lundi qui suit les élections est déclaré férié par le gouvernement (pour permettre aux électeurs de retourner dans leur village voter et revenir tranquillement). Le 24 décembre sera donc férié. En revanche, évidemment, le 25 ne l'est pas.

Mais les Thais ne sont pas à plaindre puisque ensuite le 31 décembre, le 1er et le 2 janvier sont fériés !!!

Les 2 photos et l'illustration viennent du site du quotidien The Nation

mardi 4 décembre 2007

un Français extraordinaire ?

Vous êtes un Français extraordinaire qui, de l’étranger, contribue à faire rayonner la France ? Alors une candidature aux Trophées sénat de la présence française à l’étranger s’impose ! Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 janvier 2008 sur www.expatries.senat.fr


Vu comme c'est tourné, faut quand même être vâchement prétentieux pour se reconnaître !!!

Duc
, je te laisse postuler :D
(Wouah, je déconne, hein ? Chacun son tour de charrier un peu !!!)


EDIT : Remarque, je vais peut-être postuler aussi :
"Chaque trophée est assorti d’un billet aller-retour à Paris, d’un séjour de deux nuits à l’hôtel et d’un chèque de 5 000 €."

vendredi 30 novembre 2007

Froid, bouchons et pollution : dure vie à Bangkok...


C'est la première fois, mais je trouve qu'il fait un peu frisquet à Bangkok. Est-ce l'approche de Noël ?

Bangkok hier (ah ah non j'ai piqué cette photo )

Bon évidemment vous, lecteurs français, ça vous ferait marrer (ou pleurer ?) car il doit faire dans les 22 ou 25°C, mais quand on est habitué à du 30 et +, on se retrouve à bien supporter une petite laine.

Surtout qu'il y a un petit vent du nord, ou du sud dans cet hémisphère je sais pas.

Bref, fait beau, mais pas très chaud.

J'ai lu dans le journal que Sukhumvit, l'avenue dans laquelle je réside, est la plus polluée de Bangkok, ça ne m'étonne pas vu le traffic, et vu que c'est une artère centrale de la ville, fréquentée de jour comme de nuit.

En plus d'être couvert, je sors donc masqué :) En tous cas quand je prends le scoot.

A ce sujet, sachez que le scoot idéal ici serait un trial tout petit, de la taille d'une mobylette.
Hier, pour traverser la ville, il y avait tellement de bouchons qu'on ne pouvait même plus passer entre les voitures. Il fallait escalader les trottoirs, traverser des marchés, prendre des petites rues adjacentes, bref, se débrouiller pour trouver des passages.

L'idéal est de suivre les motos taxi qui savent à peu près toujours où passer.

Il me faudrait celle là, mais avec une selle...

Par contre, un truc que j'ai toujours pas compris : quand on roule à gauche, la priorité est à gauche ou à droite ? Hein ? Dites ?

mercredi 28 novembre 2007

Turnover

Les 2 choses qui reviennent tout le temps quand on discute avec des étrangers expatriés/en contrat local/indépendants à propos des employés et collègues Thais en Thailande, c'est le besoin d'encadrement très fort, et le fort taux de turnover.

D'après mes recherches, le turnover est aussi un gâteau plutôt appétissant :)

Je connaissais déjà la première difficulté. Voici qu'arrive la deuxième. J'en ai 2, coup sur coup, qui m'ont annoncé leur départ imminent. La première part mi-décembre car sa famille déménage en banlieue et que ça lui fait trop de transports. Le deuxième part fin décembre car il veut faire un Master aux USA.

En tous cas c'est ce qu'il m'ont dit. J'imagine que si c'était le job de leurs rêves ils seraient restés. Mais c'est vrai que de manière générale, je le vois autour de moi et dans les CV que je reçois, il y a beaucoup de turnover.

Ajoutez à cela que j'avais une employée fictive sur ma feuille de paie (qui travaille en fait pour quelqu'un d'autre et dont officiellement je paie le salaire), que je n'aurai plus non plus le mois prochain, et je me retrouve avec un seul employé. Et un "stagiaire".

Compte tenu des nouvelles infos sur le fait qu'on a pas besoin de 4 employés, ca n'est pas très grave, et ça va me permettre de réorganiser l'équipe en fonction de l'activité et des besoins. Mais ça veut dire se replonger dans la recherche, les entretiens, etc...

Pour l'instant je prévois d'embaucher une personne, pour s'occuper de la plateforme d'affiliation qu'on voudrait lancer en Thailande. Un(e) Online Sales Manager. Vu le faible nombre de "professionnels du Net" ici, ca va pas être facile...

mardi 27 novembre 2007

A quoi ressemble Bart ?

Vous vouliez savoir à quoi ressemble Bart ?

D'après ce site (qui permet de comparer votre visage à celui des célébrités), je ressemble à Thierry Henry (sympa :) ) et Jacques Chirac (moins sympa :( ) et 3 autres que je connais pas... J'avais mis une photo avec les cheveux très courts, d'où les résultats sans doute. Ca va, ça aurait pu être pire...

dimanche 25 novembre 2007

Création d'entreprise en Thailande - rectificatif

Contrairement à ce que j'avais annoncé précédemment sur ce blog (et à ma grande surprise !!!), on n'a pas besoin d'avoir 4 employés Thais pour obtenir un permis de travail.

[Edit : Si le sujet vous intéresse, lisez mon nouveau blog Move&Blog Thailande et posez vos questions.]

Malentendu, erreur, changement de loi... ? Je ne saurai jamais pourquoi on m'a induit en erreur. Pourtant je suis sûr qu'on m'a certifié à plusieurs reprises cette histoire des 4 Thais.

En revanche il est confirmé qu'il est nécessaire d'augmenter le capital de la société de 2 millions de baht pour chaque nouveau permis de travail.

En fait, voici la situation (à aujourd'hui, car ça pourrait encore changer demain) : si on crée une société, on peut obtenir un visa non-immigrant B (Business) multi-entrées valable un an. Avec ce visa on peut rester dans le pays pour une période de 3 mois consécutifs maximum (en fait, 90 jours), et entrer et sortir du pays autant de fois qu'on le veut pendant un an.

Mais il est impératif de sortir tous les 3 mois.

Avec ce visa, si le capital de la société est d'au moins 2 millions de baht, on peut obtenir un permis de travail. Mais comme la durée du permis de travail ne peut en aucun cas être supérieure à la durée du séjour, le permis de travail sera valable uniquement pour la durée de séjour autorisée (date tamponnée sur le passeport), soit en général un peu moins de 3 mois.

Tous les 3 mois il est donc nécessaire : 1) de sortir du pays, 2) de faire prolonger son permis de travail, une fois de retour dans le pays (avec un nouveau tampon tout frais sur le passeport).

Maintenant, si en plus on dispose des 4 employés Thais, on peut prolonger la durée de son séjour sans avoir à sortir du pays, et (si j'ai bien compris), on doit donc aussi pouvoir obtenir un permis de travail valable toute une année. Mais je crois qu'il y a d'autres conditions, notamment que la société doit avoir plus d'un an et avoir dégagé un bénéfice sur la dernière année fiscale.

Donc pour l'instant je vais en rester tranquillement à la solution "3 mois et hop un petit week-end quelque part".

En résumé, qu'est-ce que ça change ?

1) Je ne suis pas tenu d'avoir les 4 employés Thais tout de suite, je peux donc attendre que la société prenne de l'ampleur (vous me direz "mais tu les as déjà ?". Je vous dirai "la situation évolue. Ca fera l'objet d'un prochain post")
2) Si je veux obtenir un second permis de travail et ainsi embaucher un Français ou un autre étranger, j'ai "simplement" besoin de doubler le capital (plus de 40 000 euros quand même). Pas besoin de se retrouver avec 8 employés Thais !!!
3) Ca me donne de l'espoir pour trouver finalement aussi des solutions légales avec les stagiaires.

Autres infos dont je ne suis plus tout-à-fait sûr : 1) le salaire minimum pour le Managing Director n'est peut-être pas de 100 000 baht, mais de 50 000. 2) la société n'est pas obligée de finir l'année fiscale avec une somme équivalente à la moitié du capital sur le compte.

A suivre/confirmer/updater...

[Edit : Si le sujet vous intéresse, lisez mon nouveau blog Move&Blog Thailande et posez vos questions.]

vendredi 23 novembre 2007

On n'a pas de pétrole, mais on a des McDo

Il parait que c'est José Bové qui a dit ça. Si, si, c'est même passé sur Rien n'est Possible ou Tout à Cirer je sais plus. Mais il parait qu'il était saoul comme un cochon :)

Non, plus sérieusement (si je puis dire), au sujet du McDo, voilà une vidéo qui m'a bien fait marrer.

Autant je trouve que les gars qui attachent leur Vélib à la borne pour le retrouver le lendemain c'est petit, c'est ringard, c'est de la beauferie bien française, autant ce que fait ce mec là je trouve ça excellent.

Bon, évidemment, je dis pas qu'il faut le faire, mais je trouve que c'est une petite arnaque génialissime comme je les aime. Une petite arnaque qui fait pas vraiment de victime. Enfin si McDo quand même, mais à peine. On le fait une fois pour se marrer, puis on arrête.

Et puis c'est un bon moyen de lutter contre les McDo, moins aggressif que ceux employés par le gaulois à moustache du viaduc ! ;)

jeudi 22 novembre 2007

Réflexion sur la télévision

Ma mère, comme beaucoup de lecteurs de Telerama, considère avant tout la télé comme un outil d'abrutissement (comme si nos concitoyens avaient besoin d'un outil pour être/devenir des abrutis...).

TV vue ici

Moi j'ai toujours pensé que c'était un truc extraordinaire, une ouverture sur le monde, malheureusement souvent mal utilisé et détourné de son usage.

Tout est question de choix, de dosage et de posologie (comme un médicament peut devenir une drogue...).

A ce sujet, j'ai retenu cette phrase qui cloture l'excellent film de George Clooney, 'Good Night and Good Luck' (que d'ailleurs je vous recommande) :

"This instrument [la télévision - NDLR] can teach. It can illuminate and, yes, it can even inspire. But it can do so only to the extent that humans are determined to use it towards those ends. Otherwise it is merely wires and lights in a box."

Personnellement j'ai arrêté Telerama, mais je n'ai pas arrêté la télé :)

mardi 20 novembre 2007

Gestion inhumaine des ressources

Difficile d'évaluer ses employés, aussi bien dans la quantité de travail fournie que dans l'implication dans l'entreprise.
En particulier pour les fonctions "non productives", comme développeur, chef de projet, ou marketing, par exemple.

Vu ici

Je me rends compte que c'est sans doute, à mon sens, une des plus grande difficultés du manager.

Sans tomber dans la paranoia du "ils sont tous contre moi", on a tendance à penser qu'on se retrouve un peu seul face à ses employés. Et du coup on a besoin de se trouver des alliés. Pas au sens de "les autres sont des ennemis", mais au sens de "j'ai besoin d'établir une relation de confiance qui me permette de m'appuyer sur un collaborateur en particulier".

Et le danger c'est de juger les apparences plutôt que la réalité, de privilégier celui ou celle qui sait le mieux gérer la relation employeur-employé, celui qui sait se mettre en avant et mettre en avant son travail, alors que ce n'est pas forcément la personne la plus fiable, ni la plus compétente.

Le manager aussi a besoin d'être rassuré, de se sentir apprécié, écouté, considéré. D'autant plus qu'il doit prendre des décisions et, dans une petite structure, les prendre seul.

Finalement, si ça aide d'avoir été employé pour être manager, ça aide aussi d'avoir été manager pour être employé. Moi qui ai souvent eu des problèmes dans ma relation avec le management, je me rends compte des contraintes et des exigences de l'autre côté. Je pense qu'aujourd'hui je serai plus à même de gérer une bonne relation avec un manager que par le passé.
Mais pour l'instant je suis manager et je dois faire avec.

Je sais que je suis plutôt lu par des employés ou par des indépendants que par des managers, mais si vous avez des conseils (avisés), je suis preneur :)

lundi 19 novembre 2007

Shopping Center

Les centres commerciaux de Bangkok sont extraordinaires ! Je parle de ce qu'on appellerait en France des galeries marchandes.

Siam Paragon, le plus luxueux.

Sauf qu'en France elles sont en général assemblées autour d'une grande surface alimentaire, alors qu'en Thailande, l'alimentaire est accessoire, ne représente qu'une petite partie, marginale.

Bangkok compte sur 2 ou 3 km (maxi), dans le centre, 5 ou 6 "shopping malls" comme on en aimerait au moins 1 à Paris. Des centre commerciaux immenses, modernes, propres, aérés, organisés... où il fait bon se ballader, même un dimanche (surtout un dimanche !).

Quand je pense que je faisais mes achats de fringues aux "4 temps" de la Défense, parfois !

Le seul truc qui se rapproche un peu des ces centres commerciaux ça serait le magasin Printemps Homme du Boulevard Haussman. Moderne, propre, déco tendance, musique d'ambiance un peu techno (mais pas trop) avec DJ...

Imaginez, pour ceux qui connaissent, le Printemps de l'Homme en 100 fois plus grand (ah ouais, facile !) avec plus d'espace pour circuler, des coins bouquins, des coins cafés, des food centers, des animations et la clim !!! Et toutes les marques de la planète ! (Sauf que je cherche toujours Tommy Hilfiger pour les jeans et H&M pour les chemises, mais bon...).

Bon il faut reconnaître aussi que compte tenu des prix dans ces magasins (les mêmes qu'a Paris pour des boutiques comparables : Levi's, Zara, Calvin Klein, Lacoste, Nike, Adidas, L'Occitane, etc.) et du salaire moyen à Bangkok, il n'y a jamais foule, même pas le dimanche.

Du coup c'est agréable ! On peut y passer la journée, manger, boire, lire, faire du shopping, rêver sur de la HiFi (genre TV LCD de 5 m de diagonale) ou de l'ameublement branché (quand je serai propriétaire)...

Je peux vous dire qu'à côté, la rue de Rivoli un samedi après-midi (ou la Part Dieu à Lyon pour changer un peu de Paris), c'est le souk de Marrakech !

Dans les 2 ou 3 centres commerciaux les plus classes, vous trouvez même toutes les marques de luxe, y compris les plus prestigieuses ! A l'Emporium, celui qui est le plus prêt de chez moi, il y a un étage où je ne mets jamais les pieds. On y trouve Chanel, Christian Dior, Fendi, Hermés, Kenzo, Louis Vuitton et Versace.

Un jour, peut-être...

dimanche 18 novembre 2007

Le "phénomène" des blogs


Comme tout bloggueur j'ai eu droit à la question : et pourquoi un blog ? etc.
Et c'est vrai qu'on finit par se demander ce qu'il y a de si "inhabituel" à créer un blog.

A lire à ce sujet : cet excellent BD post de Boulet qui exprime mieux que moi cette aberrante situation.

samedi 17 novembre 2007

Best countries for Business: Thailand n° 28

Un article de Time Magazine, intitulé "Best countries for Business", publie un classement des 50 pays les "plus compétitifs". Les 50 pays les mieux adaptés pour faire du business donc.

Cette image n'a rien à voir, mais elle a le mérite d'indiquer d'elle même d'où elle vient

Sans surprise, les US se classent n°1. La Suisse n°2. Puis les Scandinaves et les Allemands.
La Thailande obtient tout de même la 28e place, loin derrière la France (18) ou la Malaisie (21) et même après l'Estonie (27), mais avant l'Espagne (29) ou l'Italie (46 !).

Le Vietnam, cher à mon ami Duc, n'est pas classé. Pas plus que le Cambodge, mais ça c'est pas très étonnant.

Dans un autre registre en revanche, s'il fallait classer les pays les plus dangereux de la planète, je suis sûr que le Cambodge trouverait une place dans les 50 premiers. En fin de classement sans doute, mais classé quand même.

En témoigne ce triste fait divers lu sur lepetitjournal.com :

"Aurélia La Croix, jeune française de 23 ans, est décédée hier suite à un vol à la tire qui a mal tourné. Circulant en moto-taxi, elle a été projetée au sol avant de se faire écraser par un minibus. Elle est décédée sur le coup d’après les témoins. Le conducteur de la moto-taxi, mais aussi le chauffeur du minibus sont en fuite, ainsi bien sûr que les délinquants à l’origine de cet accident tragique. La police n’a pu confirmé si la jeune femme était touriste ou résidente dans le Royaume. Les vols à la tire sont une pratique courante dans la capitale, particulièrement à l’approche des festivités. La fête des Eaux commence la semaine prochaine, plusieurs millions de personnes sont attendus dans les rues de la capitale."

Si vous voyagez dans le coin, pensez-y : le Cambodge, c'est pas aussi "safe" que la Thailande ou le Laos. Sans devenir parano, il faut quand même être sur ses gardes.

jeudi 15 novembre 2007

Mon expert comptable est formidable

Quand j'ai vu cette accroche sur le JDN, j'ai pas pu m'empêcher de cliquer. Mon expert-comptable est bien, mais de là à dire formidable...

In Extenso propose tous les services de comptabilité avec des formules et des forfaits.

Si quelqu'un est tenté d'essayer (JH par exemple), qu'il me tienne au courant des résultats.

lundi 12 novembre 2007

CA d'Octobre

Le CA d'Octobre est pas terrible. Pas mauvais, mais en dessous de la moyenne. Donc mauvais quand même un peu.

Et même si la marge remonte un peu (de quelques dizièmes de % seulement), elle reste en dessous de l'objectif.

Descente dangereuse

Le point positif, c'est qu'on est toujours en course pour égaler le CA de l'année dernière qui fut une très belle année. C'est possible mais pas gagné. Loin d'être gagné même. En revanche, en terme de marge opérationnelle on sera en dessous, c'est sûr, car le taux de marge a baissé légèrement. Quant au profit, on sera largement en dessous car il y aura à intégrer cette année toutes les dépenses liées à la boite à clics - Asia.

Le point négatif, c'est que les derniers mois de l'année sont en baisse, et que le début de 2008 s'annonce difficile aussi. On est clairement dans une période de ralentissement.

Je ne suis pas inquiet, car il y a des perspectives concrètes de nouveaux business et de nouveaux clients. Je suis préoccupé car il faut maintenir un revenu minimum le temps de repartir à la hausse.

Finalement la difficulté est là : il va falloir tenir le temps que les nouveaux clients et les nouveaux projets deviennent rentables. Pour l'instant on est loin d'avoir des problèmes de trésorerie, mais ça peut arriver vite.

Il va falloir suivre de très près les comptes sur la fin de l'année.

dimanche 11 novembre 2007

Retour à Bangkok

Bonne petite semaine à Paris, si ce n'est que je me suis attrapé une angine avant de partir de Bangkok (par 30°c faut le faire !) et que je me la suis trainée toute la semaine à Paris (par 12°c !). Ca m'a mis à plat ! Déjà que la semaine était pas du genre reposante, avec RDV, salon, diners, couché tard...

Mon QG à Paris, un petit bar sympa avec Wifi et sièges confortables,
très parisien avec des serveurs très "cash" et un patron peu aimable :)


Mais bon j'ai pu faire tout ce que je voulais faire :
- Réunion des co-pros qui a pas avancé des masses car tout le monde s'écoutait parler. Mais au moins il semble y avoir des bonnes volontés.
- Salon : j'espèrais plus de contacts, mais c'était intéressant et il est ressorti quelques bonnes choses. A voir.
- RDV : j'ai pu faire tous ceux qui étaient prévus, plus 2 improvisés : un déjeuner important avec un client potentiel dans l'animation 3D, et un pot sympa avec TT9, lecteur régulier de ce blog depuis l'épisode Figaro.

Et en plus, pour rentrer, Ethiad, la compagnie aérienne des Emirats Arabes Unis, a eu la délicatesse de me surclasser en classe affaires de Paris à Abu Dhabi (6h de vol).
J'ai pu essayé le "world leading business class flatbed", un fauteuil qui se couche à l'horizontal complétement :)

Cela dit je pense qu'ils avaient fait pas mal de surbooking car en écoutant les gens parler, j'ai estimé que 30 à 50% des voyageurs en classe affaires avaient été surclassés, soit 10 à 15 personnes.

Les lucky few ! Par contre, dur dur de retourner dans la bétaillère pour le second vol, de 5 heures et quelques... :(

jeudi 8 novembre 2007

Ta grand-mère sur Internet

Discussion dans l'avion avec un jeune gars de 24 ans.

Le gars :
- "et vous faites quoi comme métier à Bangkok ?"
Moi :
- "je suis dans l'Internet"
Le gars :
- "Ah mes parents aussi ils sont dans l'Internet"

"Mes parents" !!! t'ain, on me l'avait jamais faite encore celle la !

Mamy vue je sais plus où

Je vois d'ici la discussion dans pas très longtemps :

A l'entretien d'embauche :
Moi :
- "Et pouvez-vous me dire mademoiselle d'où vous vient cette passion pour Internet ?"
Une petite nana de 24 ans :
- "Ben en fait au départ c'est ma grand-mère qui a une Web Agency et..."

mardi 6 novembre 2007

Un pari sur la pub en ligne

Vu sur CB News :

Daniel Schneidermann dit non à la pub :

Le site payant d'arrêt sur images qui verra le jour en janvier, ne sera finalement pas financé par la publicité et dépendra exclusivement des abonnements souscris par les internautes. L'ex-présentateur de France 5 l'explique sur le site : "Je souhaite que votre affluence soit la récompense de notre travail, et pas une source ponctuelle de revenus". Du coup, Daniel Schneidermann devra compter exclusivement sur la cotisation de ses lecteurs : "Vous êtes, à ce jour, 24 575 à vous être abonnés (…) Ca nous met à la tête d'une trésorerie d'environ cinq cent mille euros. Ce qui est une grosse somme. Une fois qu'on aura construit le site définitif, payé les frais, investissements en matériels, et prestataires divers, ça représente de quoi embaucher une équipe de cinq personnes et demie pendant un an (ou six en tirant beaucoup)".


Allez je prends un pari : Je donne 6 mois à Schneidermann à partir du lancement de son site pour changer d'avis. Ou fermer le site ;)

dimanche 4 novembre 2007

Retour à Paris

J'étais pas hyper emballé à l'idée de retourner à Paris moins de 3 semaines après mon dernier voyage, mais y avait ce salon plein de clients potentiels.

Photo prise sur TWIP

Et puis un de mes 2 gros clients historiques m'a confirmé un RDV à ce salon pour parler du Business de l'année prochaine. Donc au moins je sais déjà que je n'y vais pas pour rien.

Ca sera bref : arrivée lundi soir, mardi soir assemblée des co-propriétaires pour ma chambre de bonne du 17e pour essayer de virer le syndic, mercredi et jeudi salon, et vendredi un RDV important sur une autre piste de business, mais toujours dans la pub sur le Net. Samedi redécollage à midi.

Et puis plein de diners et des pots avec les potes.

Ca sera court, mais intense :) !

samedi 3 novembre 2007

Conseils d'entrepreneurs

Jeudi soir je suis allé à une mini conférence intéressante organisée par un organisme qui propose des formations et du coaching aux jeunes entrepreneurs (à des prix exhorbitants, mais bon, si ça peut aider certains à démarrer...).

Je n'ai pas compris cette joke trouvée ici. Le premier ou la première qui trouve la traduction exacte gagne un dîner... à Bangkok !

2 intervenants intéressants, 1 Singapourien et 1 Canadien, qui ont chacun monté leur boite à Bangkok et qui, sans avoir déjà "réussi", ont en tous cas fait un bon bout de chemin, et qui venaient partager avec nous leurs aventures, leurs succés et leurs galères (je devrais peut être faire des conférences moi aussi au lieu de faire un blog, ça doit rapporter plus !).

J'avais pas de quoi noter (c'était très informel) mais j'ai retenu quelques conseils à transmettre à de jeunes/futurs entrepreneurs :

D'abord du bon sens :
- Le meilleur moyen d'échouer, c'est de ne pas tenter.
- Sachez où vous en êtes avant de vous lancer (sur tous les plans, personnel, professionnel, familial, sentimental...) et définissez où vous voulez aller.
- Apprenez un minimum de comptabilité et suivez vos comptes de près. Je confirme !
- Faites un Business Plan.

Des choses plus originales et que j'ai expérimentées moi aussi :
- Pour vous lancer dans votre Business Plan, commencez par réfléchir au plan de votre site web. C'est vrai qu'en créant le site web de son business on est amené à détailler les différents éléments de son activité, à entrer dans le concret et à voir si ça tient la route.
- "Talk is cheap". Parler c'est pas cher, c'est facile. Qu'on peut comprendre de 2 façons : 1) ça sert à rien de parler, discuter, rabacher, il faut à un moment se lancer, se jeter à l'eau. Et 2) il ne faut pas écouter les conseils de ceux qui parlent beaucoup, mais de ceux qui ont déjà fait.

Des choses que j'ai plus de mal à retranscrire mais que j'ai trouvé intéressantes sur comment faire rebondir son business en analysant ses forces et ses faiblesses et essayer de développer d'autres business en capitalisant sur ses forces : le Canadien expliquait par exemple comment il est passé d'un business balbutiant de publicité dans les toilettes des bars et restaurants à un business plus florissant de TV LCD publicitaires dans les halls d'hôtels et les clubs de sport. Le Singapourien expliquait comment plusieurs échecs l'ont conduit à un succès. En gros : sachez prendre du recul et rebondir.

Et enfin, pour conclure :
- "Talk is cheap. Except when you talk to a lawyer!" : essayez d'éviter les problèmes juridiques ; assurez vous de faire les choses dans les règles et de prendre toutes les précautions possibles pour ne pas vous mettre dans la m.....

vendredi 2 novembre 2007

Et un de plus, un !

Et encore un site web à annoncer ! En même temps c'est aussi notre métier de faire des sites web, donc on en fait, notamment pour nous !

aperçu
Cette fois ci c'est le site web de la boite à clics - Asia.

Il n'est pas encore complétement fini, mais j'en suis déjà très content. A partir du même logo que la boite à clics (quasiment) (merci Stefie), on est arrivé à faire un site complétement différent. Je le voulais plus graphique, plus "osé", alors que celui de la boite à clics devait être plus structuré, plus "rassurant".

Cette fois-ci, le contenant compte presque plus que le contenu, même si, comme vous le verrez, certaines parties vont être étoffées et développées pour devenir primordiales (freelancers et portfolio).

Pour ceux qui connaissent déjà le site de la boite à clics, vous y trouverez un onglet menant tout droit vers celui de la boite à clics - Asia. Pour les autres, dropez moi un petit email de présentation comme on dit dans le 2.0...

lundi 29 octobre 2007

Face de Book


Microsoft a payé $240 millions pour FaceBook. Pas pour tout le site. Pour 1,6% des parts !
Il parait qu'aujourd'hui FaceBook est valorisé à 15 milliards de dollars US !!!

Non mais hé, ils ont des comptables ou quoi chez Microsoft ?

Bon ok ils ont l'exclusivité de la pub mondiale sur FaceBook, mais bon, va falloir rentabiliser tout ça.

Moi on me donne juste 10 millions de dollars et la puissance de feu de Microsoft et je te fais un FaceBook2 (ou FigureScript ou ce que tu veux) en 15 jours... et je suis pas le seul.

C'est du délire.

Faut que j'appelle Microsoft, j'ai un ou deux sites à leur proposer moi :)

samedi 27 octobre 2007

Bridging the Gap


Pour réussir mon "intégration" et mieux comprendre les Thais en général et mes employés en particulier, non seulement j'apprends le Thai (doucement, mais sûrement :)) mais je lis aussi des bouquins (surtout dans l'avion. L'avion c'est idéal pour finir un bouquin rapidement).

Infos ici.

En particulier, j'ai lu celui-là : Bridging the Gap - Managing the Cross-Cultural Workplace in Thailand.

Bouquin intéressant, écrit par un businessman Thai consultant en Management.

Le but de ce livre est d'analyser les différences de cultures et de comportement entre Thais et Occidentaux, notamment au niveau du business.

Il insiste par exemple sur la différence fondamentale entre l'approche occidentale du Business, tournée vers les résultats, l'efficacité, et l'approche Thai, concentrée sur les relations humaines, l'ambiance de l'entreprise.

Bien sûr on y retrouve les classiques : rester zen, respecter l'autre, ne pas faire perdre la face, qui sont très importants en Thailande, mais qui de manière générale sont vrais partout (et qui, à moi qui suis plutôt du genre franc et sans fioritures, me demande un effort de chaque instant). Mais aussi des choses plus typiques qui expliquent les difficultés qu'on peut rencontrer ici quand on veut confier des tâches aux employés, déléguer, faire prendre des initiatives, obtenir un avis personnel :

2 passages qui m'ont marqué :

"Why don't Thais express personal ideas or make comments?
- Most Thais have never been told that such expression is expected, or acceptable, in front of others, in particular to those who are more senior.
- Many Thais have worked in environment where everyone expects to be told what to do.

- In school or college, Thais are accustomed ton one-way lecturing, and finding the "right" answer is the goal. ..."

"The new expat has to understand that the education system in Thailand does not prepare Thais to be assertive ("sûr de soi"). In fact, many Thai teachers are not confortable with the "question guy", in the class. Encouraging Thais to speak up and raise questions in meetings takes times."

Si ce n'était pas écrit pas un Thai, je dirais que ce sont des clichés qu'on entend très souvent ici, mais là, je me dis que ça confirme à la fois ce qu'on m'a dit et ce que je commence à expérimenter...

Une de mes difficultés va donc être de faire comprendre à mes employés qu'a la boite à clics Asia on est bien sûr sensible aux relations humaines et à la culture d'entreprise, mais qu'on est très attaché à l'efficacité et aux résultats, à la prise de décision et à l'initiative. Pour l'instant je retrouve tout à fait dans leur attitude ce qui est décrit dans ce bouquin.

Zen...

vendredi 26 octobre 2007

Liberté d'expression

En Thailande, la liberté d'expression s'arrête au Roi et à la famille royale. Faut faire attention à ce qu'on dit (ou fait) dans ce domaine. Ca peut vite coûter très cher.

Il semblerait que ça soit pareil maintenant en France avec Sarkozy et la famille Sarkozy :)

Pour avoir collé cette affiche (image ci-contre), des étudiants risquent d'être poursuivis pour outrage au chef de l'Etat.

Eh ! Si je veux vous faire chier (vous qui habitez en France), je publie un vidéo diffamante sur Sarkozy (genre Sarkozy en train de boire de l'alcool avant une conférence du G8 :) ). Il va vous censurer YouTube ! :)

L'histoire des étudiants est .