samedi 13 septembre 2008

Tout a une fin...

... Meme ce blog !

Ceci est mon dernier post sur ce blog.

J'ai decide (assez subitement je dois dire, mais je suis convaincu que c'est la bonne decision) d'arreter, pour pouvoir me consacrer un peu plus a d'autres projets et notamment d'autres blogs.

J'aime toujours bien faire ce blog, mais c'est vrai que, meme si je sais que j'ai quelques lecteurs tres fideles, j'ai parfois un peu l'impression de parler tout seul, et aujourd'hui j'ai envie d'essayer de creer quelquechose de plus interactif, et qui en tous cas amenera du traffic sur les sites que je publie.

Merci a vous d'avoir lu et commente.

Pour ceux qui ont un blog, je continuerai a vous lire et a commenter. Vous aurez donc de mes nouvelles. Pour les autres, il va falloir m'envoyer des emails un peu plus souvent. Ou creer un blog ! :)

lundi 8 septembre 2008

Why CEOs fail

J'ai lu ca dans le journal et je me suis dit que j'allais en faire une chaine. Une chaine utile. On est pas des CEO (Chief Executive Officer = PDG) mais tout entrepreneur est un CEO potentiel pas vrai ? :)

Ce sont les 11 raisons pour lesquelles les CEO echouent. Ca vient d'un livre du meme titre (Why CEOs Fail) de David L. Dotlich et Peter C. Cairo. J'ai decidé de me les appliquer a moi meme et de voir si ca me correspondait. Et tant qu'a faire je n'ai traduit ni les questions, ni mes réponses !

Voici donc pourquoi beaucoup de CEO échouent. Et vous ?

- Arrogance: you think that you're right and everyone else is wrong.
This may be true in my private life, but not in my business life. I like to get everyone's opinion. Even if at the end of the day, I'm the one who decide :)

- Melodrama: you need to be the centre of attention.
That's just not me!

- Volatility: you're subject to mood swings.
Nope, but this is true that I meet a lot of entrepreneurs who change of ideas more often that they would change their shirt (even in a sweating country like Thailand!).

- Excessive Caution: you're afraid to make decisions.
Not at all, but sometimes I think too much about it.

- Habitual Distrust: you focus on the negatives.
No, but I give too much attention to negatives, that's for sure.

- Aloofness: you're disengaged and disconnected.
I am single yes, but I've got a Nokia :)

- Mischievousness: you believe that rules are made to be broken.
That one is true :) I thought this would be a benefit in doing business. I may have to read this book!

- Eccentricity: you try to be different just for the sake of it.
No way. Even my scooter is a basic one. Hype but basic.

- Passive Resistance: what you say is not what you really believe.
What I say is what you get!

- Perfectionism: you get the little things right and the big things wrong.
That's a tough one, but I would say no.

- Eagerness to Please: you are trying to win a popularity contest.
Business is not about making friends. No!

Bon, ben résultat des courses, if i play by the rules, j'ai aucune raison d'échouer :D

Comme c'est une ma chaine, je refile ca a JH, Miss A et D, JC de Maisonneuve, Aurelien et Gertrude (si elle passe toujours par ici).

"Cochon qui sent des pieds" comme on dit.

samedi 6 septembre 2008

Contravention

J’ai tourné a gauche au feu rouge comme je le fais tous les jours pour rentrer chez moi en scooter. Ici on roule a gauche, et c’est en général toléré et parfois meme autorisé de tourner a gauche quand le feu est rouge. Au lieu de continuer j’ai ralenti pour trouver un coin pour me garer vite fait pour aller poster une enveloppe.

C'est pas lui (c'est donc son frere)

Et c’est la que je l’ai vu. Le flic. Posté dans le coin. J’ai voulu tout de suite repartir mais il m’a apercu et son visage s’est éclairé (Le fameux sourire Thai ?) : « tiens, un Farang qui me tombe dans les bras. C’est mon jour de chance. ». Il m’a fait signe de m’arreter et s’est approché. Il m’a demandé mon permis de conduire. Je le lui ai donné en disant que je voulais juste aller a la poste. Il n’a pas écouté. Il a arreté un autre motard, un Thai. Et Il a commencé a le verbaliser lui ! J’ai attendu. Je commencais a me douter de ce qui allait se passer.

Il est revenu vers moi et m’a fait comprendre de garer mon scoot le long du trottoir. Comme si je m’arretais pour longtemps. Le temps que je gare mon scoot, il avait arreté un troisieme motard, Thai aussi, et se mettait a le verbaliser. Je commencais a trouver le temps long et lui fit remarquer. Il me dit d’attendre.

Attendre pour attendre, je lui ai montré mon enveloppe et lui ai dit « I go post office. 2 minutes. » (il avait toujours mon permis de toutes facons). Et je suis allé poster ma lettre. Quand je suis revenu il terminait de verbaliser le motard. Ensuite, au lieu de s'occuper de moi, il est entré dans la petite cabine de police a l’angle de la rue. Celle des flics qui gerent la circulation.

Je savais qu’il voulait que j’entre aussi, mais j’ai pas voulu. J’ai attendu un peu puis ne le voyant pas sortir, j’ai tapé a la vitre. Il m’a fait signe d’entrer. Je commencais vraiment a m’impatienter. Je suis entré et ai demandé ce qui se passait. Son collegue m’a dit que je n’avais pas le droit de tourner au feu rouge. On y venait petit a petit. Grace a son collegue. Lui m’a demandé de m’asseoir. Visiblement il voulait m’impressionner. Pourtant il aurait du penser que si je lui avais tendu un permis de conduire Thai, c’est que j’étais la depuis longtemps et que c’était surement pas la premiere fois que je me faisais arreter. Mais on les paye pas pour réfléchir, hein ?

Il s’est enfin décidé a agir. Il m’a répeté l’infraction et m’a dit que je devais payer. Il m’a demandé comment je voulais payer. « Nous y voila » me suis-je dit. « Tout ca pour ca ». Comme je le pensais il voulait s’isoler et m’impressionner un peu pour se faire un peu de cash.

Désolé mais la c’était un peu abusé. Me faire attendre tout ce temps pour son bon plaisir et un peu d’argent frais... J’ai demandé le petit papier (ils gardent votre permis de conduire et vous donnent un papier avec l’amende marquée dessus, en Thai. Il faut aller payer l’amende au commissariat du coin pour récupérer son permis).

Il a insisté un peu pour que je paye tout de suite mais j’ai dit que j’avais pas d’argent. Décu, il a rempli la contravention et me l’a tendue. Je l’ai prise et suis parti.

Le lendemain j’ai perdu 30 minutes et 400 baht pour aller récupérer mon permis (la procédure est en général assez rapide. Le plus long c’est d’aller au commissariat. Ensuite ca passe tres vite. En terme de temps, je préfere aller chercher mon permis au commissariat de Bangkok qu’un recommandé a la poste de Levallois :)).

J’aurais pu récupérer mon permis tout de suite et économiser 200 ou 300 baht en payant directement le flic, mais j’avais vraiment pas envie. Déjà en regle general ca me fait chier, mais la, avec l’attente et tout, c’était carrément hors de question.

En fait, je crois que je commence a intégrer petit a petit que perdre du temps et gaspiller de petites sommes d’argent ca fait aussi partie de la vie a Bangkok :)

mercredi 3 septembre 2008

Trop de clients

Ca fait un peu prétentieux de dire qu'on a trop de clients mais pourtant c'est vrai. Ou plutot, disons qu'on a trop de clients pour pouvoir s'occuper correctement de chacun d'eux.

Image fotolia

C'est ce qui ressort de ma premiere étude "je sors un peu la tete du guidon". J'ai fait un récap de tous les clients et de toutes les campagnes pour le mois de Septembre, avec volume et CA. Malgré l'arret de 2 clients par rapport au mois dernier, on en a pour pas loin de 100 000 euros de commande. Alors que notre chiffre d'affaires mensuel moyen cette annee est de 40 a 45 000.

En servant simplement la moitié de nos commandes, on ferait un tres bon mois. Et ce n'est pas que ce mois-ci, c'est tous les mois pareils, on a meme du avoir plus, mais c'est la premiere fois que je pose vraiment tout sur la table.

C'est un peu le paradoxe de notre metier. On a les commandes, il faut les honorer. Un peu comme si un client vous proposait d'acheter tout ce que vous pouvez produire ! Mais il faut produire. Et dans notre cas, il faut trouver les partenaires pour réaliser les commandes. Sinon les commandes vont diminuer car les clients vont chercher ailleurs.

C'est la partie la plus dure du metier. C'est ce qui fait aussi que mes commerciaux préferent chercher des clients plutot que des partenaires. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles j'ai fait cet exercice : pour leur montrer, et me convaincre, qu'on avait largement assez de clients pour le moment.

A nos partenaires !

dimanche 31 août 2008

De la methode en toute chose.

Pour cette rentrée j’arrive avec de la méthode, de l’organisation. Le but : mieux définir les responsabilités de chacun des employés et ainsi leur en déléguer plus. Pouvoir de mon coté me dégager plus de temps pour :

1) le pilotage de projets : supervisation des différentes campagnes en cours et optimisation. On est toujours trop "le nez dans le guidon", et avec plus de clients et plus de pays, il va falloir plus souvent "regarder la route".

2) l’action commerciale : démarchage, mais surtout relation clients, avec notamment des déplacements. Il faut entretenir de bonnes relations avec nos clients et sites web en allant les rencontrer si nécessaire. Et participer a des salons, prendre quelques RDV...

3) l’administratif : gestion quotidienne des 2 boites, comptabilité, facturation, mais surtout les rapports qu'il faut optimiser. On est plus nombreux, il faut donc synchroniser les travaux de chacun.

Evidemment comme d’hab, comme toute révolution, tout ca vient avec sa dose de nouveaux fichiers excel ! Mais pas que.

C’est avant tout davantage d’autonomie pour chacun. L’équipe est rodée, elle tourne. Pas toujours rond, mais elle tourne. Donc j’en profite.

Concretement ca donne quoi :
- attibuer des campagnes a chacun des deux commerciaux et leur donner des responsabilités et des contacts a la fois coté client et coté fournisseurs,
-
Développer les outils de reporting pour etre plus efficaces,
-
Optimiser l’utilisation de la plateforme de tracking et donner plus de responsabilités dans ce domaine au (désormais) tracking manager.

Ca revient donc a impliquer plus profondément chacun des employés dans les activités de la boite. Evidemment ca demande du contrôle, car les actions ou propos de chacun peuvent avoir des répercussions dramatiques !!! Pour l’instant, l’autonomie est donc modérée, et le suivi permanent.

A suivre...

mercredi 27 août 2008

Live in Bangkok

Si comme l'affable JH, vous vous inquiétez pour la situation en Thailande en général et la mienne en particulier, rassurez-vous. Jusqu'ici tout va bien.


En ce qui me concerne, je ne participe pas aux manifestations :) D'abord parce que tout ca me dépasse. Ensuite car dans un pays a démocratie modérée, toute participation a quelque revendication populaire que ce soit, fut-elle justifiée, est fortement déconseillée aux étrangers.

Pour ce qui est du pays, well, c'est le bordel, mais ca, ca change pas :)

Le PAD (People Alliance for Democracy), parti d'opposition, fait tout pour renverser le gouvernement au pouvoir depuis un peu plus de 6 mois. Ca m'a vite paru excessif, car ce gouvernement a été élu démocratiquement et qu'a ce jour on ne peut rien lui reprocher si ce n'est d'etre dans la mouvance de l'ancien premier ministre exilé Thaksin.

J'ai eu confirmation de la mauvaise fois du PAD quand le meme Thaksin a justement fuit la Thailande : quand il etait revenu en Thailande apres son premier exil, le PAD a annoncé que son retour au pays était un danger pour le pays et la démocratie, qu'il tirait en secret les ficelles du gouvernement.
Maintenant que sa femme a été comdamnée et que lui craint de l'etre et s'est exilé, le PAD veut qu'il revienne au pays pour etre jugé car son exil est un danger pour le pays et la démocratie !!!

D'autres sujets d'actu sont montés en épingle pour trouver des raisons de manifester. Ca en devient pénible. Je pense que ce sentiment est partagé et que c'est une faible partie de la population qui manifeste.

Contrairement a ce que peuvent dire les médias francais ce ne sont pas des royalistes qui manifestent. En Thailande tout le monde est royaliste. Il n'y a pas de débat.

S'ils portent les couleurs du roi c'est pour revendiquer son soutien, mais lui n'a pas pris parti. Autant l'ancien premier ministre Thaksin s'etait visiblement éloigné du roi (ca lui a sans doute été fatal), autant le nouveau premier Ministre Samak en a toujours été proche. Ce sont les observateurs qui le disent, mais aussi son curriculum.

Moi il me fait penser a Pasqua, un pseudo-bourgeois conservateur, grande gueule, limite facho, mais tenu par le systeme. On aime ou on aime pas, mais il a été élu (peut-etre en achetant quelques voix mais c'est monnaie courante ici, si je puis dire) et ce n'est pas rendre service a la démocratie que d'essayer de le faire tomber maintenant en risquant de plonger le pays dans le chaos.

Tout ca n'engage que moi bien sur :)

vendredi 22 août 2008

Asile Politique

"L'ex-Président de France, Chirac, déstitué fin 2006 suite a un coup d'état militaire soutenu par le roi de France, ne rentrera pas en France pour etre jugé pour les charges de corruption qui pesent contre lui. L'ex-Président Chirac a profité de son voyage en Chine (pour assister a la cérémonie d'ouverture des JO) pour filer vers la Thailande ou il a demandé l'asile politique (il avait acheté courant 2007, on s'en souvient, un club de boxe Thailandaise de premiere ligue). Chirac a annoncé qu'il ne pouvait pas faire confiance a la justice de son pays pour obtenir un proces équitable et qu'il etait victime d'une machination politique visant a le détruire, lui et sa famille. A Paris, des centaines de manifestants du Parti pour la Démocratie (ideologistes) ont défilé devant l'ambassade de Thailande pour demander l'extradition de l'ancien Président Francais, insistant sur le fait qu'un refus de la Thailande signifierait un précédent grave, et que tous les politiques corrompus de France et d'ailleurs iraient bientot chercher refuge en Thailande."

Non mais vous imaginez un peu :)

C'est pourtant bien ce qui se passe ici. Mandat d'arret international, manifestations, etc. Ce Parti pour la Démocratie qui m'avait l'air sympathique au départ m'inquiete de plus en plus. Tout est prétexte a descendre dans la rue et menacer quelqu'un. La banderole sur les visas au UK (seconde photo) est hallucinante, venant d'un pays comme la Thailande qui n'a surement pas de lecons a donner en terme de droit d'asile, d'immigration et surtout de démocratie.

Celui qui devrait etre en colere par contre, c'est le prof d'anglais expatrié, amoureux de la Thailande, honnete toute sa vie, payé un salaire de misere, sans permis de travail parce qu'on refuse de lui en donner un et qui tous les mois doit faire un AR a la frontiere la plus proche pour renouveler son visa, alors que l'ancien Premier Ministre Thailandais, riche a millions grace a la corruption, recherché par la "justice" de son pays, est recu a bras ouverts (ou en tous cas pas trop fermés) par le gouvernement britannique.


Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits...

mercredi 20 août 2008

Ca y est on cree nos boites !


- Qui ca "on" ?
- Ah ben pas moi en tous cas, j'ai ce qu'il me faut, merci :)
- Beh qui alors ?
- Ben d'autres.
- Mais qui ???
- Ben je sais pas moi. Miss A et D. par exemple.
- Beh c'est qui ???
- Ben c'est la !

Cette image est euh... ben... je sais plus je l'ai perdue...

---

Si vous vous interessez a la creation d'entreprise en general, et a la creation d'entreprise a Hong Kong en particulier, le blog de Miss A et D. est ouvert, avec un tres bon titre mais aussi non pas 1, mais 2 creations d'entreprises !

Oui madame.

lundi 18 août 2008

C'est la rentree...

Ouaip. La rentrée. J'ai retrouvé aujourd'hui le chemin de l'ecole du bureau. Et apres un bon mois de baroudage, je suis pas hyper motivé.


Faut dire que la reprise s'annonce difficile. Quelques mauvaises nouvelles pendant les vacances. Baisses de commandes. Rien de bien grave, mais ca arrange pas la motivation.

L'impression de devoir tout recommencer a chaque fois. Au lieu de pouvoir progresser, évoluer, passer au stade supérieur...

La routine, voila mon pire ennemi. Et on a beau se créer des situations atypiques et une vie un peu hors du commun, on retombe toujours dans une certaine routine.

Heureusement la période devrait etre tres active puisque c'est la haute saison dans notre business (Septembre a Decembre) et nous permettre de développer de nouveaux contacts et de nouveaux pays. Ca tue un peu la routine...

samedi 16 août 2008

Droit de courant

Ca devait arriver.

Ca aurait pu m'arriver a Paris. Je me souviens de ce patron de brasserie qui se plaignait. Il nous (je sais plus avec qui j'etais, JH je crois) disait que non seulement les clients restaient des heures chez lui pour profiter de l'internet gratuit, en consommant seulement un café, mais qu'en plus ils branchaient leur ordinateur a ses prises de courant. Et sans demander la permission.

Prise la

Je restais des heures chez lui. Et je branchais mon ordinateur. Sans demander. Mais je consommais. C'etait mon QG sur Paris et j'y consommais parfois petit-dej ET déjeuner !!!

Je ne suis pas a Paris mais a Phuket. Oui, je suis a Phuket jusqu'a demain. Vous ne croyiiiiiiez quand meme pas qu'apres de telles vacances j'allais me jeter tout de suite dans la pollution, le metro-boulot-dodo, les costumes gris sombres et les horaires de bureau ???

Bon ok j'ai pas de costume. Oui pas d'horaires de bureau non plus. Mais metro parfois et pollution tout le temps.

Je me fais un debriefing de mon périple latino americain, un décrassage avant de rattaquer. Apres la froideur latine j'avais besoin d'un peu de chaleur asiatique. Oui le monde est paradoxal parfois... (je parlais tu temps bien sur).

Bref, je demande l'addition apres 1h-1h30 dans un café et j'ai la surprise de voir dans le total un 'droit de bouchon' ('corkage'). N'ayant pas amené de bouteille de vin pour accompagner mon 'continental breakfast', je pense d'abord a une bouteille d'eau. Parfois j'emmene une bouteille d'eau et je la consomme sur place. Mais la non. Alors je demande ce qu'est ce corkage de 30 baht (1 euro = 50 baht).

Et on me repond : ce sont les frais pour se brancher sur la prise de courant.

C'est arrivé !

jeudi 14 août 2008

Rio, la ville ideale ?

J'ai bien aimé Rio.
Bon j'ai fait mon grincheux au départ avec Copacabana, mais dans l'ensemble la ville est grandiose, superbe, a la hauteur de sa réputation.

Cliquer ici c'est déja voyager =>

A mon avis elle fait partie de ses villes mythiques, qu’il faut voir absolument comme New-York, Paris, Rome, Londres, Hong Kong ou Shanghai

Les plages sont belles et le paysage est magnifique avec toutes ces montagnes aux alentours, ce Christ qui domine, le pain de sucre de l'autre cote, la baie un peu plus loin... Il y a meme un lac. Bref l'ensemble est superbe.

Ce qui est assez unique en plus, c'est que grosso modo chaque quartier a sa plage. Pas besoin de traverser toute la ville pour aller se baigner. En revanche, comme les plages n'ont pas la meme exposition, on peut aussi trouver de tout :
la plage du port pour faire de la voile, une mer calme pour nager ou une mer a vagues pour faire du surf... On a le choix.

Cliquer ci-dessous, c'est se faire du mal
Et puis la ville est sportive. Jamais vu ca. Pistes cyclables le long des plages, parcs, stades et installations sportives et bien sur les plages ou les gens font plein de sports differents. Meme dans le metro les gens prennent l’escalier plutôt que l’escalator ! (pas tous, mais bien plus qu’a Paris. Et je vous parle pas de Bangkok !!!).

On peut marcher dans la ville a peu pres tout le temps, la visiter en marchant. Oui ca en fera peut etre sourire certains mais venez visiter Bangkok ou d'autres villes asiatiques et vous comprendrez :)

Ca reste une ville a taille humaine. Les transports sont corrects. On peut aller partout assez facilement.

C'est une ville qui bouge, avec quelques bons endroits pour faire la fete, une musique qui n’a plus a faire ses preuves et une bonne Caipirinha pour vous mettre dans l’ambiance.

Reste l'insecurité bien sur, mais je m'attendais a pire.

Globalement tres bien. Une bonne base pour l'Amérique Latine. C'est surement la bas que je créerai La Boite a Clics - Americas :)

Ou alors au Mexique...;)

mardi 12 août 2008

Les jozolympiques de Beillejingue


Les JO ca m'intéresse pas. Je me demande pourquoi ils en font tout un foin. Tout ce qui est athlétisme ca m'a jamais trop branché, et les sports co., je sais meme pas ce qu'il y a et a quelle heure...

Vu sur le site disssident

Et puis les JO c'est pas pour les sports co. Les JO c'est les jeux du cirque. Des sports individuels, des trucs d'athletes : lancer de poids, lancer de javelot, saut en hauteur, course a pied... Pas le hockey sur gazon ou le foot !
D'ailleurs la devise de Pierre de Coubertin c'est bien "Plus vite, plus haut, plus fort". Je vois pas ce que le foot vient faire la-dedans. Ou alors un coup franc tiré par un bourrin, trop hativement et qui passe bien au dessus (Ribery ?)...

Je me demandais meme qui ca pouvait bien interesser ces JO. Et j'ai eu la réponse en lisant le journal ! La Thailande vient d'avoir sa premiere medaille. Et l'article expliquait que toute la famille et les amis avaient suivi ca en direct.

Ben ouais, voila la réponse, y a tellement de sports et tellement de pays aux JO que tout le monde y a un frere, une cousine, un oncle, une fille... Sauf moi. Alors je regarde pas.

Et vous savez en quoi la Thailande a eu une medaille ?? Ca aurait pu etre en lancer d'idées a la con, ou en réflexion synchronisée, mais non ! Pas du tout. Je vous le donne Emile : en halterophilie !!! Et pas n'importe quelle halterophilie, Emile, en halterophilie féminine !!! Ah ca casse l'image de la Thailandaise fine et raffinée hein ? :D

Je vous rassure, toutes les Thailandaises sont pas taillées (si je puis dire) pour soulever 95 kg a bout de bras. Loin de la. Mais celle la si. Et ca a fait la une du Bangkok Post.

jeudi 7 août 2008

Iguazu Falls

Les chutes d'Iguassu.

Ah je dois reconnaitre qu'a cote de ces chutes la, Niagara c'est de la gnognotte !!!

Garganta del Diablo

En plus du coté Argentin ils ont fait un beau boulot pour avoir acces de tres pres, soit a pied, soit en bateau, soit les 2 !

Le cote Brésilien est plus panoramique.

Mieux que des mots, des images, j'ai fait 3 petites videos (30 secondes chacune) : une vue panoramique des chutes (pas terrible car la vue est bouchee au debut), une vue depuis le bateau qui va sous les chutes (deja plus sympa), et une vue de loin d'un bateau qui va sous les chutes (impressionnant). C'est pas trop mon truc de filmer mes vacances au camescope, mais la il faut vraiment le son pour completer l'image. Et la perspective pour montrer l'etendue. Comme j'avais pas de camescope j'ai fait avec les moyens du bord : mon appareil photo.

Malheureusement aucune video de la chute la plus impressionnante (photo) : Garganta del Diablo (la Gorge du Diable ?). J'avais plus de batterie :( et on n'y va pas en bateau !!!

lundi 4 août 2008

La declaration de revenus de milieu d'annee

Petit apparté boulot parce que c'est pas parce qu'on fait le con dans la Pampa que le boulot s'arrete : Pour la boite a clics Asia il faut que je fasse une declaration a la con. Encore une trouvaille de nos amis Thais : Le "Corporate Half Year Tax Return filing".

Vu ici

En gros ca veut dire qu'il faut faire une déclaration a mi-annee du benefice deja genere et du benefice a venir sur l'annee en cours, et de payer la moitie de l'impot correspondant !!! La ou ca devient totalement delire c'est qu'il paraitrait (je mets "il paraitrait" car ici toute info, meme venant d'une source officielle, doit etre prise au conditionnel) que si on realise un benefice annuel superieur de 25% ou plus a nos previsions, on paie 20% d'impots en plus sur la partie "en trop" !

Me demandez pas a quoi tout ca peut bien servir. Faire chier le monde ? Trouver une raison de vous piquer du pognon en plus ? Faire travailler les comptables et les gens des impots ?...

La seule note positive dans tout ca c'est que mon nouveau comptable a calculé le chiffre d'affaires et le benefice a mi-annee et trouvé a peu de choses pres les memes chiffres que moi. Comme quoi c'est possible :)

En ce qui concerne le benefice de la boite a clics Asia, je lui ai dit que c'etait facile : en gros on devrait faire "Break Even" : ni perte, ni profit (ni impot !). C'est cool :)

samedi 2 août 2008

Mocha for me Argentina

Pas tres loin de mon hotel il y a un Starbucks Coffee (c'est toujours mieux qu'une Favela :)).

devant le Starbucks

En passant devant j'ai remarqué qu'il y avait toujours une longue file d'attente (photo). Tous les jours, quasiment toute la journée, entre 30 et 60 personnes font la queue devant le Starbucks (sur la photo on voit pas ceux qui sont déja dedans et qui attendent, au moins une vingtaine).

Ca m'a intrigué. Il y a quand meme pas mal d'endroits a Buenos Aires pour boire un bon café. Et je n'ai vu aucun autre endroit ou il y avait une aussi longue file d'attente. Ni devant les restos, ni devant les magasins. Meme au ciné il y a pas tant de queue.

je me suis meme demandé s'il distribuait pas un truc gratuitement pour que les gens attendent comme ca. Mais non, ils font la queue pour acheter un Latte, un Mocha ou un Cappuccino !!!

A tout hasard j'ai tapé "Starbucks Argentina" dans Google et j'ai eu la réponse a cette énigme (qu'est ce qu'on ferait pas sans Google !) : le premier Starbucks Coffee a ouvert en Argentine, a Buenos Aires, en Mai 2008. Et a ce jour il n'y en a pas d'autres. C'est le seul du pays. C'est celui-la. Voila pourquoi ils font la queue. Pour essayer !!!

Pourtant on trouve meme des petits cafés "a la francaise" dans Buenos Aires. C'est peut etre pour ca que Starbucks a mis si longtemps a venir...

Sinon je vous fais profiter de mes autres decouvertes :
- les habitants de Buenos Aires s'appellent les Portenos ou les Portenas. Car le nom de la ville a l'origine etait El Puerto de Nuestra Segnora Santa Maria del Buen Aire,
- 1 Argentin sur 3 vit dans le grand Buenos Aires, l'agglomeration, soit 13 millions de personnes,
- Les argentins ne disent pas "tu" (tu, toi) mais "vos". Au debut on se demande de qui ils parlent mais heureusement j'avais deja appris le "voce" des Bresiliens,
- Ils appellent l'Espagnol (la langue) le Castellano,
- Ils ne disent pas "aqui", mais "aqua",
- Ils prononcent le "y" comme un "ce". "Ayer" se dit "Acer",
- L'Argentine produit du vin rouge, du vin blanc et meme du champagne !!!
- J'ai l'impression que les Argentins ne savent pas qu'il se produit du vin ailleurs... Ah si, au Chili !

mercredi 30 juillet 2008

Bouennosse Aéresse

C'est l'hiver a Buenos Aires ! Le vrai, pas la tiedeure bresilienne qui rappelait le printemps parisien. Non, la ca rappelle plutot un Octobre/Novembre parisien !! 12-15 degres, quoi. Et moins le soir. Brrrr. En plus le ciel est gris :(

Maradona

Voila sans doute la ville la moins depaysante d'Amerique du Sud. On se croirait a Paris, ou mieux, a Barcelone. Et je parle pas que du temps. Avec ses petites rues bordees de platanes la ville ressemble a ce qu'on connait. Pareil pour les gens, les fringues, les voitures, etc..

Quand a la population elle est encore moins metissee qu'a Paris. Sont tous blancs ! De temps en temps un Peruvien ou un Bolivien, je sais pas mais tres typé quoi, vous rappelle qu'on est pas loin de ces pays la. Sinon on se laisserait aller a l'oublier.

Sauf que la vie est pas chere la pour le coup, bien moins qu'a Rio ou Sao Paulo (mais plus qu'a Bangkok). Si j'ai bien compris c'est a cause de la devaluation du Pesos en 2001.

En particulier la bouffe est pas chere, et la bouffe ici c'est beaucoup de viande, notamment du boeuf. Moi qui suis un carnivore, ca tombe bien ! Je me fais une cure de boeuf et de vin rouge (argentin ou chilien, super pas cher et correct), 2 produits de luxe en Thailande.

Je devais voir un contact pro a Buenos Aires, une societe avec laquelle on travaille. Ils sont bases en Espagne, au Chili et en Argentine, mais cette personne en particulier partage normalement son temps entre Argentine et Chili. Malheureusement elle est partie en Espagne et reste plus longtemps que prevu. C'est ce qu'on pourrait appeler se croiser...

La photo en haut a droite (cliquez pour agrandir) vaut son pesant de cacahouetes : un poster de Maradona datant de 1981 !!!. L'Argentine met beaucoup en avant ses quelques heros : Maradona, Fangio, Evita, Borges... Tiens, et savez vous quel personnage de BD est argentin ? Une carte postale au premier qui trouve ;)

lundi 28 juillet 2008

Le “Favela Tour”

Il y a bien une Favela au dessus de mon hotel et j’ai vraiment visité une Favela, mais pas celle-la, et pas dans les conditions de mes deux precedents posts (qui m’ont ete inspires par les commentaires “fais pas ci, fais attention a ca”, oui je sais je suis un sale gosse :) ).
La preuve en image

Favela Tour c’est une organisation qui propose de visiter une Favela et je me suis dit que c’était un truc a faire. Quand je traverse des quartiers glauques et miserables de Bangkok je me dis souvent qu’on devrait montrer ca aussi aux touristes. La Thailande c’est pas que des temples et des belles plages malheureusement.

J’ai hesite un peu au debut car j’avais peur que ce soit un truc un peu voyeuriste ou un tour a la con, mais je me suis renseigne et ca avait l’air pas mal : le tour se fait en van de maximum 9 personnes, et pas en bus de 50 personnes, l’organisation a des projets sociaux dans la Favela (en l’occurrence une ecole) et investit donc une partie des revenus generes par les visites dans les projets.

La visite se fait sur une demi journee, matin ou apres midi. J’ai pris apres midi, c’est les vacances, quand meme :)

On visite 2 Favelas en fait, Rocinha, la plus grande Favela de Rio, 60 000 habitants officiellement, mais le triple officieusement, et une autre plus petite de 3 ou 4000 habitants, celle dans laquelle l’organisation a son projet.

C’est pas Disney Land, l’organisation a l’autorisation du gang qui gere la Favela pour y emmener des touristes, mais dans certains coins il est clairement interdit de prendre des photos. Notamment dans le coin ou les moto-taxis attendent leurs clients pour les emmener un peu partout dans la Favela. Beaucoup de ces moto-taxis servent aussi d’hommes de main pour les gangs et ne tiennent pas a avoir leur photo sur le web dans la rubrique « Dangereuse Favela du Bresil ».

Quand j’ai visite il y avait en fait 2 vans, mais qui ne faisaient pas le meme parcours au meme moment. Des touristes plutôt jeunes et europeens, mais aussi un couple de retraités americains. Le monsieur devait avoir 70 ans bien tassés et quand on a crapahuté dans les petites allees, sous le soleil, ca a inevitablement declenché chez moi le « syndrome de l’Ile de Pâques ». Heureusement tout s’est bien passé pour lui. Et donc pour moi :)

La Favela Rocinha est en fait une ville dans la ville. Une seule rue la traverse, les maisons sont des especes de cagibies en brique posés les uns sur les autres, les allées sont en fait les espaces laissés entre les maisons, parfois on ne tient meme pas debout, certaines maisons sont sous terre, etc. Bref c’est l’anarchie la plus totale dans l’urbanisme, mais il y a des transports en commun, des banques, des magasins, une radio locale… Y a meme eu un Mc Do mais il a fermé depuis. Son concurrent, une chaine de hamburgers locale, est reste.

C’est une « communauté » organisée dans laquelle il y a meme deux petites stations de police, mais tout le monde sait que c’est le gang local qui fait la loi. Visiblement la loi est simple : fais ton business (legal !) et occupe toi de tes affaires, ne parle pas aux flics, on s’occupe de ta securité, les problemes se reglent au sein de la communauté.

On est loin des bidons villes de Thailande qui ne sont que des « logements », mais dans les 2 cas l’insalubrité et les difficiles conditions de vie sont quand meme un peu comparables. Et l’equipement en télés est impressionant. Tout le monde se raccorde a l’electricité sur l’eclairage public (comme en Thailande) et il y a meme des lignes internet haut debit !!!

Ca reste un endroit super glauqe, infesté par la drogue, l’alcool (l’alcool de sucre de cane, dont on fait la caipirinha, mais qu’ils boivent pur) et la violence. Sauf que le gang fait tout pour que la police ne vienne pas trop souvent et fait donc regner l’ordre. On dit que le plus gros risque pour un touriste qui se balladerait dans une Favela c’est d’etre emmerdé par les flics qui pensent qu’on vient chercher de la drogue et qui sont tellement corrompus qu’ils vont essayer de vous prendre du pognon d’une manière ou d’une autre.

Les Favelas sont dans les villes. Celle-ci est a quelques centaines de metres seulement de l’ecole privee la plus chere de Rio, une ecole a 1500$ par mois ! Les habitants des Favelas sont la ou ils sont pour etre a proximite de leur lieu de travail : les banlieues riches, les centres commerciaux, les coins touristiques…

Les Favelas sont en haut des collines alors que les belles résidences sont en bas, dans les plaines ou au bord de la mer. C’est le paradoxe de Rio : les pauvres ont la plus belle vue !

L’autre Favela est simplement un ensemble d’habitations avec quelques bars et commerces, mais rien a voir avec la premiere. A coté se trouve l’ecole financée par Favela Tour et par un organisme italien. Les gamins des Favelas (certains) vont a l’ecole publique, mais au Bresil l’ecole fonctionne en demi-journees : on y va soit le matin, soit l’apres-midi. L’autre demi journee est consacrée, pour les gamins des classes moyennes et aisees, aux activites sportives et culturelles. Pour les gamins des Favelas, elle est souvent consacrée a travailler pour les dealers de drogues. C’est pour eviter ca et occuper les gamins pendant leur demi-journee libre qu’il y a cette ecole.

Beaucoup de choses se font pour essayer d’ameliorer les conditions de vie dans les Favelas, mais alors que le Bresil se developpe a toute allure, les Favelas continuent a grossir et l’ecart riches-pauvres, déjà hallucinant au Bresil, s’accentue.

Visite instructive donc, que je me devais de partager avec vous (a c'est moins rigolo en vrai, hein ?).

Il y a clairement d’autres choses a faire a Rio que de visiter les Favelas, mais ne pas les connaitre c’est ignorer une triste realite du Bresil, un probleme que les gouvernements successifs (y compris celui du populaire Lula) negligent et font tout pour minimiser.

Il y a plus de 700 Favelas a Rio. 20 % des habitants de Rio vivent dans des Favelas. La vendeuse en magasin, le receptionniste de l’hotel, la femme de menage, le serveur, le vendeur de rues… Rio c’est plus de 6 millions d’habitants. Et c’est la meme chose dans toutes les grandes villes du Bresil. Au total 15 a 20 % de tous les habitants du Bresil vivent dans des Favelas. Et le Bresil, c’est pres de 200 millions d’habitants

Alors si vous passez par Rio, allez-donc faire un tour dans les Favelas. Mais avec Favela Tour ;)

samedi 26 juillet 2008

Bart et la Favela (suite)

Ce post est la suite du précédent.

Me voila donc devant 2 flics qui me demandent de monter dans leur camionnette. Pour aller ou ? Aucune idée. Je me dis que j'ai rien a perdre a essayer de refuser. Si c'est des vrais flics, ils vont pas me shooter pour ca. Pas avant avoir fait les sommations d'usage en tous cas :) Et si c'est pas des vrais, j'ai tout interet a tout faire pour ne pas monter.

Je commence donc a reculer doucement en expliquant en Espagnol que ok je rentre a mon hotel, pas de soucis. Mais ils ne veulent rien savoir. Ils continuent a me parler. Mon Espagnol étant limité et le leur aussi, je ne comprends pas grand chose a ce qu'ils racontent, sauf que visiblement ils tiennent a ce que je vienne avec eux. Et ils sont nerveux.

A un moment l'un d'eux me montre du doigt quelque chose derriere moi. Je me retourne, et je vois 4 ou 5 types qui avancent vers nous. Je reconnais les 2 que j'ai croisés plus tot. Et la d'un coup je comprends. Les flics me veulent pas de mal, au contraire, ils veulent me sortir d'un mauvais pas. Ils ont compris que les autres manigancent quelque chose et veulent me sortir de la avant que ca ne se passe mal pour moi.

Je change donc illico d'avis et avance vers la camionnette. Les 4 ou 5 types se mettent a avancer plus vite et commence a crier quelque chose aux flics. En réponse les flics sortent leurs flingues ! Sans pointer personne, mais comme ca, le long du corps. Au cas ou. Les autres types ne sont pas armés mais derriere eux, postés, on apercoit quelques gars avec des especes de fusils a pompe comme on en voit qu'a la télé.

Les types gueulent, les flics répondent, puis les types a nouveau. S'en suit une discussion animée. Un flic me prend par le bras, mais immédiatement un des types me retient par l'épaule. Je ne comprends rien, sauf que ca parle de moi et que chaque camp essaie d'intimider l'autre.

De plus en plus de monde se rassemble autour de la camionnette. Les flics restés a l'interieur parlent dans leur radio. Je me demande s'ils appellent du renfort. Dehors ca discute toujours.

Et soudain se passe l'incroyable. Un des flics restés dans la camionnette dit quelquechose a ses collegues. Les 2 flics remontent dans leur camionnette sans me dire un mot. La camionnette démarre et me laisse en plan. Avec toujours un type qui me tient pas l'épaule, et les autres qui menacent la camionnette en train de partir et rigolent.

Je suis super mal. J'ai jamais été aussi mal de ma vie je crois. Je commence a avoir les jambes qui tremblent et je me demande comment je vais me sortir de la. Je fais plus trop attention a ce qui se dit et se passe autour de moi. Je suis tétanisé.

Et c'est a ce moment que je me réveille. Je suis dans ma chambre d'hotel, en toute sécurité. Ben oui, le "Favela Tour" c'est pour demain matin ! :)

(A suivre...)