jeudi 22 novembre 2007

Réflexion sur la télévision

Ma mère, comme beaucoup de lecteurs de Telerama, considère avant tout la télé comme un outil d'abrutissement (comme si nos concitoyens avaient besoin d'un outil pour être/devenir des abrutis...).

TV vue ici

Moi j'ai toujours pensé que c'était un truc extraordinaire, une ouverture sur le monde, malheureusement souvent mal utilisé et détourné de son usage.

Tout est question de choix, de dosage et de posologie (comme un médicament peut devenir une drogue...).

A ce sujet, j'ai retenu cette phrase qui cloture l'excellent film de George Clooney, 'Good Night and Good Luck' (que d'ailleurs je vous recommande) :

"This instrument [la télévision - NDLR] can teach. It can illuminate and, yes, it can even inspire. But it can do so only to the extent that humans are determined to use it towards those ends. Otherwise it is merely wires and lights in a box."

Personnellement j'ai arrêté Telerama, mais je n'ai pas arrêté la télé :)

2 commentaires:

renata a dit…

Plus facile d'arrêter Télérama que la télé ! Mais Télérama à Bangkok ne doit pas servir à grand chose... Quant à cet outil de consommation passive que tu défends avec tant d'ardeur, je lui reconnais un mérite dont tu ne parles pas, c'est d'avoir amélioré le niveau de langue de tout un tas de consommateurs, c'est tout. Si tu compares internet, Wikipedia par ex. avec l'activité intellectuelle générée par la télévision, tu ne peux pas nier la différence.

Bart a dit…

> Renata : tu as raison. Mais c'est aussi souvent la télévision qui m'incite à aller sur Internet pour approfondir un sujet.