samedi 26 juillet 2008

Bart et la Favela (suite)

Ce post est la suite du précédent.

Me voila donc devant 2 flics qui me demandent de monter dans leur camionnette. Pour aller ou ? Aucune idée. Je me dis que j'ai rien a perdre a essayer de refuser. Si c'est des vrais flics, ils vont pas me shooter pour ca. Pas avant avoir fait les sommations d'usage en tous cas :) Et si c'est pas des vrais, j'ai tout interet a tout faire pour ne pas monter.

Je commence donc a reculer doucement en expliquant en Espagnol que ok je rentre a mon hotel, pas de soucis. Mais ils ne veulent rien savoir. Ils continuent a me parler. Mon Espagnol étant limité et le leur aussi, je ne comprends pas grand chose a ce qu'ils racontent, sauf que visiblement ils tiennent a ce que je vienne avec eux. Et ils sont nerveux.

A un moment l'un d'eux me montre du doigt quelque chose derriere moi. Je me retourne, et je vois 4 ou 5 types qui avancent vers nous. Je reconnais les 2 que j'ai croisés plus tot. Et la d'un coup je comprends. Les flics me veulent pas de mal, au contraire, ils veulent me sortir d'un mauvais pas. Ils ont compris que les autres manigancent quelque chose et veulent me sortir de la avant que ca ne se passe mal pour moi.

Je change donc illico d'avis et avance vers la camionnette. Les 4 ou 5 types se mettent a avancer plus vite et commence a crier quelque chose aux flics. En réponse les flics sortent leurs flingues ! Sans pointer personne, mais comme ca, le long du corps. Au cas ou. Les autres types ne sont pas armés mais derriere eux, postés, on apercoit quelques gars avec des especes de fusils a pompe comme on en voit qu'a la télé.

Les types gueulent, les flics répondent, puis les types a nouveau. S'en suit une discussion animée. Un flic me prend par le bras, mais immédiatement un des types me retient par l'épaule. Je ne comprends rien, sauf que ca parle de moi et que chaque camp essaie d'intimider l'autre.

De plus en plus de monde se rassemble autour de la camionnette. Les flics restés a l'interieur parlent dans leur radio. Je me demande s'ils appellent du renfort. Dehors ca discute toujours.

Et soudain se passe l'incroyable. Un des flics restés dans la camionnette dit quelquechose a ses collegues. Les 2 flics remontent dans leur camionnette sans me dire un mot. La camionnette démarre et me laisse en plan. Avec toujours un type qui me tient pas l'épaule, et les autres qui menacent la camionnette en train de partir et rigolent.

Je suis super mal. J'ai jamais été aussi mal de ma vie je crois. Je commence a avoir les jambes qui tremblent et je me demande comment je vais me sortir de la. Je fais plus trop attention a ce qui se dit et se passe autour de moi. Je suis tétanisé.

Et c'est a ce moment que je me réveille. Je suis dans ma chambre d'hotel, en toute sécurité. Ben oui, le "Favela Tour" c'est pour demain matin ! :)

(A suivre...)

8 commentaires:

Le Tribulateur a dit…

Putain, que tu es con :)

13sten a dit…

très bonne chute

Bien joué

renow a dit…

Trop Fort !

Par contre fais nous un post rapide après ta vraie visite de la Favela parce qu'on va flipper maintenant...

Julien a dit…

j'étais à deux doigts d'appeler mes potes manolo et ricardo, ils ont un club de boxe a Sao Polo, en fait, je vais leur dire d'aller de mettre une rouste!

Frédéric a dit…

c'est malin ça !!!

Anonyme a dit…

Ça c'est tout a fait ton style, j'avoue bien joue sur ce coup la!
Profite de ton aventure Sud-Americaine...

Pm's

Aurelien a dit…

remboursez !

Gertrude a dit…

spa drôle !!!