dimanche 16 mars 2008

Le bourrin

Il est pas méchant mais c'est un vrai bourrin. C'est mon nouvel employé Thai (nouveau car dernier embauché, mais ca fait deja 2 mois qu'il est la).

Un bo bourrin vu ici,
comme on aimerait en voir plus moins souvent


Oui je sais, vous allez dire "ce Bart alors, quel tueur, il laisse rien passer !". Mais la je vous arrete tout de suite : j 'ai tiré un peu les vers du nez de mes autres employés (c'est dur de se faire une opinion tout seul, donc j'essaie de tirer des infos, sans pousser a la délation, tout un art que j'essaie de maitriser :)) qui m'ont confirmé dans leurs termes a eux qu'il "imprimait pas toujours tres vite", ou qu'il avait pas "le sens des priorités".

Des termes sympas pour dire qu'il a l'air un peu neuneu (si si, faut voir ca dans le contexte).

Bon il est jeune et c'est son premier job, il est motivé et il a pas peur de passer des coups de fils, de rencontrer des clients, de faire des presentations, mais il est tres... comment dire, premier degré.

Il faut tout suivre et repasser derriere lui. Bien lui macher le travail et TOUT dire. Surtout ne pas supposer qu'il devinera ou qu'il complétera. C'est un peu fatiguant a force.

(C'est celui qui parle Thai, Anglais et Chinois mais lit mal le Thai, l'ecrit encore plus mal, ecrit mal l'Anglais et pas du tout le Chinois.)

Et puis surtout il donne l'impression de prendre un peu tout a la legere, de tout survoler.

Deja il a mis 1 semaine a comprendre que moi c'etait Bart et pas Bert. Au debut je pensais que peut etre il se foutait de moi, mais visiblement non. Il a fallu que je le remette a sa place ("repete apres moi") pour qu'il se le mette dans la tete.

Quand il m'a fait le meme coup avec un client en écorchant son nom a plusieurs reprises, je lui ai clairement mis les points sur les "i" et lui ai dis que s'il faisait pas l'effort de respecter les (sacro-saints) clients, il resterait pas longtemps a la boite a clics.

En fait le probleme c'est qu'il est pas tres rigoureux, un peu bordelique, mais dans sa tete surtout. Je lui repete souvent aussi qu'on est pas a l'ecole, mais dans la vraie vie. Qu'on a pas forcement le droit a plusieurs essais. J'ai l'impression que pour lui la transition est difficile.

En revanche, a coté de ca, il est plutot fonceur, pas timide, il encaisse bien (notamment mes reflexions !) et surtout il nous décroche de bons contacts. Il comprend le business et il est malin.

Bref, je sais pas encore si c'est un génie incompris ou un neuneu motivé...

Pour le savoir, je fais le choix de miser sur lui, mais en lui mettant la pression pour qu'il s'ameliore dans son travail et son comportement. Je le lui ai dis d'ailleurs : "t'inquiete pas, si je te rentre dedans c'est que je crois en toi, sinon j'aurais pris les décisions qui s'imposent".

Ah ben ouais, hein, vous vous en doutez je pense, c'est pas tous les jours la fete de travailler pour la Boite a Clics... Mais c'est pas non plus tous les jours la fete d'essayer de monter une équipe qui tienne la route...

6 commentaires:

JC de Maisonneuve a dit…

Un vrai post IRL comme je les aime!

Anonyme a dit…

Bref, un ancien vendeur des rues à la criée...

Anonyme a dit…

bien amusant le post sur ton nouveau bourrin!!
A défault d'etre un génie, j'espère qu'il arrive à l'heure le matin!...
D'après mes souvenirs, certains de tes anciens stagiaires avaient parfois du mal à sortir du lit... :) :)

Sam

Bart a dit…

JC : C'est quoi un post IRL ???

anonyme : toi t'es surement pas un commercial...

Sam : tu sais bien ce qui leur arrive a ceux qui arrivent trop souvent en retard ;)

stefie a dit…

Je compatis à ta douleur : j'en ai eu un comme ça mais en graphiste à l'agence :-)

David a dit…

Ah ah ! J'ai exactement le même soucis avec l'un de mes gars : un jeune professeur de danse dont c'est le premier boulot et à qui il faut TOUT dire. Surtout ne pas compter sur une once de jugeotte, non, non, surtout pas. :D