mercredi 17 octobre 2007

Prix Nobel

Si c'était moi qui décernais le Prix Nobel de la Paix, je l'aurais filé cette année à titre posthume à ce pauvre Video Reporter Japonais qui est tombé sous les balles des militaires birmans quasi en direct à la télé... plutôt qu'au VRP PowerPoint du réchauffement climatique...

D'ailleurs à ce sujet, je vous file ici un extrait du post "La vérité qui démange" de l'excellent "Bon pour ton poil":

"Et mieux, tu fais un film pour dire que la pollution, c’est tout sale. C’est très courageux comme position. Et tu vas, de ville en ville, vendre ton film sensibiliser la population. Lui dire que la pollution c’est mal. Et lui proposer des solutions efficaces pour utiliser les énergies renouvelables au quotidien l’affiche et le pin’s de ton film. Avec un peu de bol, on te refilera même le prix Nobel de la paix, tant il est vrai qu’enfoncer des portes ouvertes, c’est un bon moyen de se disputer avec personne."

A lire en intégralité ici.

2 commentaires:

Scott a dit…

je suis bien d'accord avec toi !!!

Simon a dit…

Tout comme scott et toi ! Je dirais même qu'un scandaleux qu'un arriviste de la sorte puisse obtenir un Nobel, qui plus est de la paix ! Il se retrouve quand même aux cotés de Martin Luther King, Mère Térésa et bien d'autres illustres personnes ... Quel dommage !