lundi 20 août 2007

Oui à la Constitution...

... Non à la Révolution ?

Ca vous a peut-être échappé, entre la rentrée politique française, Kouchner à Bagdad, l'ouragan en Martinique, le cyclone à Taiwan, l'avion qui brûle au Japon et les enlèvements en Afghanistan, mais les Thailandais ont participé dimanche au référendum sur la nouvelle constitution.

Dans le sud (victime d'attentats quasi-qutodiens)
les soldats protègent les bureaux de vote. Vu ici.


A plus de 56% (parmi les votants) ils ont voté oui à la nouvelle constitution proposée par le gouvernement provisoire en place (les militaires).

On parle ici de constitution dangereuse pour la démocratie, de manipulations politiques, de soupçons de fraudes électorales, de rumeurs d'achats de votes, etc... On réduit aussi ce référendum à un Oui pour le coup d'Etat et un Non en soutien à Thaksin.

Je ne connais pas assez les éléments pour me prononcer sur le choix, mais je pense que ce référendum présente des aspects positifs :
- le peuple est amené à s'exprimer (ça c'est toujours une bonne chose dans une démocratie, non ?)
- les choses vont maintenant bouger : de nouvelles élections, de vraies élections avec de vrais partis politiques seront organisées, vraisemblablement en Décembre de cette année.

Va-t-on vers plus ou moins de démocratie ? Ca, ça reste une question en suspend.

L'occasion en tous cas pour moi de me rendre compte que l'instauration d'une démocratie n'est pas une chose facile, même dans un pays sans guerre et sans fanatiques. D'un côté des militaires répressifs, de l'autre des hommes (politiques) d'affaires opportunistes, et au milieu un peuple qui se laisse guider.

C'est peut être bien ça le gros problème actuel de la Thailande, un peuple passif alors qu'il faudrait qu'il se prenne en main, au lieu de se rallier au dernier qui a parlé (tiré)...

2 commentaires:

JC a dit…

C'est le problème de tous les peuples, non ? C'est aussi le problème de la démocratie... D'où des constructions zarbis, comme le système à deux chambres que nous connaissons.

Bart a dit…

Dans certains pays c'est déjà fait, avec plus ou moins de réussite, en France par exemple.
Dans d'autres ce n'est pas possible encore (Irak, Birmanie ou Cuba par exemple).
En Thailande c'est possible.