jeudi 26 octobre 2006

"Ce n'est pas parce qu'on a rien à dire qu'on a rien à vendre !"

J'aime bien cette fort judicieuse remarque, péchée sur ce blog, parodie du blog de Loic Lemeur.

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce n'est pas grave, il vous suffit de savoir que c'est l'un des bloggueurs français qui ont la plus grosse audience sur le net, et qu'il vient de faire parler de lui récemment pour avoir accepté de faire un post (ou un billet comme disent certains) publi-rédactionnel. C'est-à-dire en fait une pub. Il n'a pas écrit le post. Il a recopié sur son blog un texte fourni par l'annonceur en mettant en titre : publicité. Il n'est pas le seul, un autre blog à forte audience a fait la même chose.

Et voilà que les internautes crient au scandale. De la pub sur un blog ! C'est scandaleux ! La pub est partout, nous envahie, nous pollue !

Non mais hé, arrêtez et regardez 2 minutes : y a de la pub sur tous les blogs !!! Sur certains car la plateforme est gratuite (c'est le cas de Blogger que j'utilise), sur d'autres car le bloggueur a mis des adsense, ou des programmes de vente type amazon. Sur d'autre encore car le bloggueur fait la pub pour tel site, tel blog, tel événement, telle association, etc.

La pub est arrivée sur les blogs dès le début. Les blogs n'étant qu'une extension du Net.

Non, en fait, ce qui choque les gens, c'est que dans le cas d'un post (billet) publirédactionnel, ils prennent la pub en pleine face. Pas moyen de regarder ailleurs. On vient sur un blog pour lire le dernier post de l'auteur, car on apprécie ce qu'il fait, et paf ! On se prend une violente pub dans la face !

C'est exactement ce qui se passe avec la TV quand on l'allume trop tôt pour voir l'excellent reportage sur les dégats causés encore 30 ans après par les mines antipersonnelles au Cambodge (par exemple) et qu'on tombe sur une page de pub.

Sauf que comme je le disais dans mon précédent post, l'internaute est actif, et pas passif comme le téléspectateur. Et il ne peut pas profiter de la page de pub pour aller aux toilettes, car à son retour la pub sera toujours là ! Il n'apprécie donc pas du tout de se prendre une publicité en pleine page.

Cela dit rien ne l'empêche de changer de page et de passer à autre chose. Ca viendra. Question d'habitude sans doute...

4 commentaires:

bruneau a dit…

Sur ce , c'est pas trop heureux la pub sur un blog....j'ai cliqué sur le lien dont tu parles (le blog le plus in du net) et j'ai rien, serveur introuvable!?
Moi, j'suis pas pour la pub, elle nous bouffe assez comme ça!
A+

Bart a dit…

Le commentaire ci-dessus est un bel exemple de dérive de la pub. Ce Bruneau n'existe pas et le lien mène vers une page de pub.
Quel dommage qu'on ait toujours à faire à des cafards comme ça !!!

stefie a dit…

Bart : ca marche très bien ton exemple, j'ai cliqué sur Bruneau ;-)))

Clic mis à part, ca ne me choque pas cette histoire de publi-information,
- d'un point de vue économique déjà, puisque sur un blog on passe du temps et qu'il faut bien subventionner le serveur, le nom de domaine voire pourquoi pas dans le cas d'un blog quasi-pro se rémunérer ;
- d'un point de vu du contenu, le publi-information (ou publi-rédactionnel) existe depuis des décennies en presse traditionnelle et j'ai toujours aimé me faire surprendre par un article qui n'était qu'au final un publi-information bien intégré au magazine.

Ensuite, ce qui me fait toujours rire, c'est qu'on parle de la "neutralité", tout comme on parle de la neutralité journalistique.
Par définition, un blog n'est pas neutre, c'est une sorte de journal intime ou l'on donne ses sentiments et avis, alors pourquoi pas de la publi-information ?

renata a dit…

Attention, "envahir" est un verbe du 3° groupe , donc la pub nous envahiT...
La pub passe encore, mais les fautes d'orthographe...non !!!