vendredi 15 décembre 2006

Envie d'entreprendre (encore ?)

J’ai créé ma première société par opportunisme, la seconde par appât du gain (private joke :) ), pour la troisième, j’avais pour la première fois une réelle envie d’entreprendre !

(les shadoks sont )

D’abord parce que j’arrive à un seuil critique, « grossir ou mourir », où finalement, en résumé, mes clients me demandent soit de travailler plus pour eux, soit de ne plus travailler du tout pour eux !

Ensuite parce que j’arrive à un niveau de « développement » personnel où j’ai envie de plus de responsabilités, de créer quelque chose, de monter en puissance

La démarche logique aurait été d’ouvrir un bureau à Paris (puisque « la boite à clics » est une société française) et de recruter d’abord des stagiaires puis des employés (en passant peut-être par de l’interim, des contrats jeunes, des emplois précaires et des CDD :) ).

Mais voilà, d’une part je n’ai absolument pas envie de revenir à Paris maintenant, d’autre part, j’ai toujours le problème de « non pérennité » de mes clients. Je ne suis pas encore arrivé à sécuriser un volume de CA minimum pour garantir que j’aurai toujours de quoi payer des locaux, du personnel, etc.

J’ai finalement opté pour une nouvelle voie, un nouveau pari, une sorte de diversification dans la continuité.

C’est donc avec une certaine fierté, mais aussi beaucoup d’angoisse, que je vous annonce la création (hier) de « la boite à clics – Asia », version asiatique de « la boite à clics » parisienne, basée à Bangkok.

C’est tellement « particulier » de créer une boite en Thailande que j’en ai commencé un nouveau blog ! :)

Mais l’avantage c’est que c’est beaucoup plus souple sur les frais, les charges, les salaires et les contrats. Et puis la main d’œuvre est tellement moins chère, qu’on peut se permettre des tâtonnements.

« La boite à clics – Asia » a pour vocation d'être une web & communication agency - low cost (Ah ah, me demandez pas de traduire tout ça en français hein ?) qui travaillera en sous-traitance pour des boites européennes, dont « la boite à clics », pour des projets Web et/ou Print (brochures, cartes de visite, PLV, etc.) .

Cela dit je réfléchis toujours à des solutions complémentaires sur Paris, notamment en m’associant avec d’autres personnes ; et le fait d’avoir une nouvelle structure n’empêche pas de développer la précédente pour optimiser la synergie entre les 2. En clair, ça veut dire qu'il faudrait que la boite parisienne amène du boulot à la boite asiatique.

A suivre…

5 commentaires:

Fabrice a dit…

Bravo Bart et bon courage pour ces nouveaux projets.

Et il est visible ou ce blog Asian ? ;o)

Jean-Hubert a dit…

Elle est où l'adresse du blog là oh ??
:)

Julien a dit…

Longue vie a La Boite à clic Asie!

PS : I'm back on track ;-)

nat a dit…

c'est une offre Offshore pour boites européennes souhaitant réduire les coûts, non ?

Bart a dit…

Ca c'est bien les bloggers ! Moi je parle d'une étape importante dans ma carrière et tout ce qu'ils retiennent c'est qu'il y a un nouveau blog ! :D
Je vous enverrai l'adresse par email mais il est pas intéressant ce blog ! Il est très factuel.
Déjà en français j'ai un style assez concis, mais en anglais j'ai même du mal à faire de la prose. Donc c'est "straight to the point".

Je vous recommande plutôt un autre blog que j'anime : http://www.the-world-in-photos.com/blog/
Là vous apprendrez des choses ! ;)

Merci pour vos encouragements en tous cas. Julien, welcome back. Nat, oui c'est ça.