mardi 1 août 2006

Don't Phunk With Burma!

Une Californienne en survet', un rappeur Latino, un Black en pantalon à carreaux et un punk Americano-philippin ont mis le feu à l'Impact Arena de Bangkok !

Presque 2 heures de pur "entertainment" et un soutien inattendu au Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi emprisonnée en Birmanie (pays qui s'illustre de plus en plus dans la catégorie "non respect des droits de l'homme", au point d'avoir été rappelé à l'ordre par les autres pays d'Asie du Sud-Est), avec la chanson "Where is the Love ?" pendant laquelle des images d'elle étaient projetées. Les téléphones mobiles ont alors remplacé les traditionnels briquets pour illuminer la salle (ca fait longtemps que j'étais pas allé à un concert !).

Si beaucoup de gens avaient un briquet il y a 10 ou 15 ans, aujourd'hui tout le monde a un téléphone mobile : je me disais que s'il est avéré que les ondes de ces objets filent le cancer, Nokia aura très vite plus de morts sur la "conscience" que Marlboro :)


3 commentaires:

Philippe a dit…

Merci de l'info, Bart. Reste plus que le funk touche la junte militaire birmane... (Et, du coup, j'ai fait un billet en te liant.)

Bart a dit…

Ben c'est gentil mais je ne peux pas le lire car je ne sais pas qui tu es ?

Philippe. a dit…

Arf, j'avais cru pourtant avoir mis le lien.....

http://synapsezone.free.fr/index.php?2006/08/04/352-aung-san-suu-kyi-where-is-the-love