dimanche 22 avril 2007

Si j’avais voté en fonction du prospectus…

...j’aurais voté François Bayrou.

J’ai reçu hier les prospectus (peut-on appeler ça des programmes ?) des différents candidats à l’élection présidentielle (oui, il ne se font pas chier à l’ambassade de France de Bangkok, ils nous envoient tout ça la veille).

Image prise ici

J’ai pris la peine de les feuilleter un par un.

Pourtant je ne fais pas partie des indécis, mon choix est fait depuis longtemps, mais disons que c’est un peu de la culture générale.

Je me suis amusé à imaginer que je votais simplement en fonction de ces prospectus, comme le feront peut-être des milliers d’indécis. Je les ai donc classés arbitrairement selon 2 critères :

- la présentation graphique de la page de couverture,

- l’accroche textuelle de la même page.

Voici donc mon classement :

(Je précise que n’étant ni un graphiste professionnel, ni un grand publicitaire, mon analyse est complètement subjective et n’engage que moi. Et encore… Elle n’influe même pas sur mon vote).

1) Bayrou

La présentation est claire et sobre. Les couleurs agréables. L’accroche « La France de toutes nos forces », en serrant les points. Pourquoi pas. Un petit texte manuscrit pour humaniser. Bien.

2) Voynet

Mêmes remarques que Bayrou. Une dominante de vert qui va de soi. « La révolution écologique » c’est prometteur. Elle est souriante et décontractée.
Pour une écolo, elle aurait tout de même pu choisir un papier moins épais, voire un Sopalin :)

3) Sarkozy

Ca ressemble à Bayrou mais avec un côté premier de la classe et poseur agaçant. Et puis surtout quel horrible photomontage : Sarkozy découpé « à la hache » sous Photoshop et incrusté sur une image de campagne improbable (mon coloc me dit que le découpage grossier c’est un effet de style mais j’ai du mal à y croire). L’accroche on la connaît. Elle a le mérite d’essayer de rassembler…

4) Villiers

Ca ressemble aussi à Bayrou et Sarkozy, mais trop centré sur la tête du bonhomme. Et surtout l’accroche casse tout : « La fierté d’être Français ». Moi qui porte un nom de famille typiquement italien, même si je suis Français ainsi que mes parents et 3 des mes grand-parents, j’ai l’impression d’être Français par accident. Par hasard. Je ne suis fier de rien. Je suis juste content. Donc pas concerné.

5) Royale

Au début ça fait un peu peur, on pense à un avis de recherche !!! Ou la une de France Soir. Mais ça a le mérite d’attirer l’attention. Pour le coup le papier est écolo, et la bichromie de bon goût. L’accroche me laisse perplexe quand même : « La France Présidente ». Un peu trop démago pour être honnête. Pas convaincant.

6) Bové

Quelle idée d’avoir choisi une dominante jaune alors qu’il a déjà la tête bien orange !!! (carottes transgéniques ??). La présentation est claire, rassurante. L’accroche « Un autre avenir est possible » n’est pas originale, mais au moins positive. Bové se pose là, en gars du terroir, en Gaulois à moustache. Mais qui sont les Romains ???

7) Besancenot

On dirait un prospectus de supermarché. Une pub pour les Jeans. Marrant pour un gars qui se bat contre la « mercantilisation » de la planète. Des couleurs criardes, une mise en page surchargée, une typo « aggressive ». Il manquerait presque « Vu à la télé ».

L’accroche « Nos vies valent plus que leurs profits » me fait penser à ce « Pays où la vie est moins chère »… (sur la forme, pas sur le fond bien sûr). Bof.

8) Buffet

Ca ressemble à la lettre mensuelle (et soporifique) d’une administration quelconque. Pas d’accroche, beaucoup de texte, et il faut bien chercher pour trouver le nom de la candidate. C’est triste comme une révolution d’Octobre :)

9) Nihous

C’est clair, ce monsieur mise sur le rural. Tant sur le fond que sur la forme. On se demande même pourquoi il a mis une veste et une chemise. Mais surtout, pourquoi avoir choisi des couleurs qui ne vont pas du tout ensemble, et une police de caractères aussi grossière ??? On n’a pas plus envie de lire ça que la lettre d’information que nous envoient régulièrement les mutuelles auto ou habitation !!! Mais peut-être ne suis-je pas dans la cible ???

10) Schivardi

Ca a le mérite d’être très clair dans la présentation et de ne pas trop en faire sur le candidat en lui-même (pas de photo immense et mise en scène, mais un nom clairement identifiable), mais on dirait une pauvre photocopie, un document d’un autre age. Quant à l’accroche : « Candidat présenté par des maires ». Je ne vois pas bien où il veut en venir…

11) Laguiller

Une photo immense (et à chier) et un nom, écrit en gros. On devine qu’Arlette Laguiller mise plus sur sa personne que sur son message. Si on veut en savoir plus, il faut tourner la page. Mais est-ce vraiment à nous de tourner la page ?


12) Le borgne breton dont le nom m’échappe

Hors sujet. C’est pas un prospectus, c’est une affiche électorale. Son portrait en grand avec une accroche du genre « Votez pour moi ». En voilà un qui a des trucs à dire !!! Et quand on retourne la feuille on a droit à l’appel du 21 avril 2002. Et si on regardait plutôt vers l’avenir ? J'imagine déjà son prospectus de dans 5 ans (quand il sera mort) : "Maintenant c'est trop tard ! Bien fait !"


Sur ce, vivement 20h, heure de Paris !

5 commentaires:

Louis a dit…

Le problème majeur avec Bayrou, c'est justement qu'il est incapable de se positionner sur l'échiquier gauche-droite. Le centre n'existe pas en tant que tel, et il devra à un moment ou à un autre clarifier sa conception du monde et exprimer ses valeurs.

Bart a dit…

Louis, as-tu bien lu mon préambule avant de t'énerver ? :D

bitonio a dit…

Pour le découpage de la photo à l'arrachage, j'ai lu dans Le Monde que les différents candidats faisait volontairement pas appel à des agences mais à des graphistes interne au parti. J'ai un peu du mal à y croire pour NS mais pour le reste ça m'étonne guère ;-)

renata a dit…

Très drôle , l'analyse, surtout pour moi qui n'ai pas eu les "affichettes" en main... (j'ai voté de Tahiti, par procuration, en hésitant bcp entre Ségo et Bayrou (est-ce si important de se positionner à Gauche ? La gauche mitterrandienne en 20 ans de pouvoir n'a pas réduit les inégalités, au contraire. Le programme de Bayrou et ses prises de position à différentes reprises montrent bien qu'il est capable de se remettre en question. Mais il n'a pas réussi à convaincre, dommage, car au second tour il aurait peut-être eu plus de chances.

Bart a dit…

Chacun se positionne comme il veut :)
Ce post n'est pas une analyse politique mais un exercice de style (très subjectif, forcément).