dimanche 5 février 2006

Compte rendu


Le Salon des Entrepreneurs me semble prendre du galon (du gallon ?). De + en + d'exposants, de + en + de visiteurs. Et toutes les infos idéales pour monter sa boite. Juridique, financement, subventions, matériel, librairie...

(le dessin vient de )

M'enfin moi ça ne m'intéresse plus. Si. Je pourrais en profiter pour prévoir de changer de banque, mais j'ai la flemme.

Du coup j'en profite pour voir les potes et boire un coup.

La Nuit des Entrepreneurs, elle, laisse à désirer. On nous file (contre une dizaine d'euros) un badge avec marqué "Entrepreneur" ou "Consultant" ou "Journaliste", mais on ne sait pas qui est qui. Pourtant on s'est tous pré-inscrit. Ca serait facile de rajouter le nom de la boite ou le domaine d'activité sur le badge pour faciliter les rencontres utiles.

Pareil pour les speed-business-meetings. Basé sur le speed dating, c'est une bonne idée : on a 5 minutes pour présenter chacun son business. Sauf qu'on ne peut pas choisir ses interlocuteurs et qu'on peut tomber sur un plombier, un agent immobilier ou un musicien en freelance.

Je n'ai rien contre ces professions mais j'ai peur qu'on n'ait peu d'opportunités de travailler ensemble...

Du coup je bois encore un coup avec les potes. Ceux qui n'ont pas pu venir au salon.

Je plains le barman... :)

4 commentaires:

Jean-Hubert a dit…

Tu as passé ton temps à boire dis-moi...
Quelle belle image de l'entrepreneur tu nous donnes ... ;)

salgues a dit…

merci

je prefere ton commentaire a ceux de la presse, ceux dont je considére qu'il s'agit de ministrite
je m explique dans mon blog
http://www.salgues.net/?p=395

bonne lecture

Bart a dit…

A être entrepreneur on n'en est pas moins homme... et accessoirement alcoolique :)

Bienvenue Bruno.

Jean-Hubert a dit…

Il faut que je me mette à l'alcool alors pour être un bon entrepreneur ;)