lundi 5 mars 2007

Le jour de la banque

Tiens, subitement je me demandais pourquoi les Anglais appellent des jours fériés des "Bank Holidays" ? Ca a quelque chose à voir avec les banques ?

Et ben oui ! D'après wiki, les Anglais les appellent comme ça car à l'origine ce sont des jours pendant lesquels les banques sont fermées et donc aucun autre business ne peut continuer à fonctionner.

Heureusement que depuis les business ont appris à fonctionner sans tenir compte des horaires d'ouverture des banques !!! Vous imaginez ? 9h30 -15h30, avec 1 heure de pause déjeuner, 5 jours par semaine et 80 jours de vacances par an ! :D

Wiki ne dit pas en revanche pourquoi nous on dit "férié".

Bref, toujours est-il qu'aujourd'hui lundi 5 mars est un jour férié en Thailande. Makha Bucha day. En fait c'était samedi, mais quand le jour férié tombe un week-end, il donne droit à un "Bank Holiday in lieu" (je ne vous traduis pas ?).

Il y a 23 jours fériés en Thailande ! L'employeur est tenu d'en accorder 13 minimum.
Celui là en fait partie pour la boite à clics Asia (je crois même qu'on en aura 15 nous en tout). Ca me permet de ne pas avoir à passer au bureau et de me concentrer sur l'activité Europe.

Contrairement aux expats des grands groupes je ne cumule pas les jours fériés de mon pays d'accueil et de mon pays d'origine. Non, je les soustraits ! (je ne me plains pas, j'explique !)

2 commentaires:

bitonio a dit…

Les anglophones font du jour férié un symbole "non-business", les français préfèrent faire la fête :)

La férie (qui a donné jour férié) et son doublet foire viennent du latin feria, qui signifie jour de repos. La férie est un nom féminin qui ne comporte pas d’accent aigu sur le dernier e. Ce n’est pas encore un adjectif (avec accent aigu), comme le mot est essentiellement utilisé de nos jours.

Dans la Rome antique, la férie est le jour pendant lequel le travail est interdit par la religion. Dans la liturgie catholique, il prend le sens de « jour de la semaine », à l’exception du dimanche, qui est le premier jour de la semaine (et non pas le dernier comme on le pense à tort). Cette dénomination, introduite au IIIème siècle pour éviter l’usage des noms païens faisait ainsi parler de la deuxième, de la troisième férie... : lundi, mardi, ... Cette terminologie n’a guère prévalu, sinon en portugais qui l’a conservé (segunda feria : lundi, etc). Le nom des jours est donc resté « païen ».
Subsistant dans la liturgie catholique, le mot sort d’usage pour prendre le sens de « jour férié chômé ». Au moyen - âge, on qualifie de férié le jour où l’on cesse le travail pour célébrer une fête. La racine du mot latin feria (jour de repos) a fourni aussi les adjectifs festum , festivum , auxquels se rattachent nos mots fête, festival et festin, ce dernier d’origine italienne. Les dérivés de la fête s’y rattachent aussi : fêter, festoyer, fêtard. Plus loin encore, on peut y rattacher le mot feston (d’où festonner), d’origine italienne, qui a d’abord désigné une décoration de fête, guirlande de feuillage.

Quant à la feria, il s’agit d’un emprunt récent à l’espagnol feria, de même origine que férie pour fête et qui désigne une fête taurine ou un ensemble de corridas.

suite sur http://www.istravail.com/article321.html

Bart a dit…

C'est la fête ! :)